samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Makemo : le conseil municipal vote la défusion à l’unanimité

Publié le

Publié le 23/03/2017 à 16:00 - Mise à jour le 23/03/2017 à 16:00
Lecture 2 minutes

Le 1er mars  dernier, des élus de la commune associée de Makemo ont convié la presse pour faire part de leur volonté de défusion. Bruno Faatoa, le conseiller de Takume-Raroia dénonçait l’attitude du maire Félix Tokoragi qui selon lui adopte sans cesse des décisions pour Makemo et non pour les communes associées. 
Ce dernier n’avait pas tardé à réagir  parlant de manipulation de la part de Bruno Faatoa « un beau parleur ». 

Manipulation ou pas, le conseil municipal de Makemo a finalement voté ce vendredi matin à l’unanimité en faveur de la défusion. « J’ai convoqué le conseil municipal pour que nous puissions nous réunir concernant les demandent qui émanent de Taenga, Takume et Raroia sur la défusion. Nous avons décidé avec sagesse de valider la démarche d’accorder à ces communes associées, la défusion », raconte Félic Torkoragi.

 

Félix Tokoragi (par téléphone)

« Le maire de Makemo a anticipé. On avait préparé un courrier pour lui demander de réunir le conseil municipal. Et finalement il a anticipé. Aujourd’hui c’est le maire qui a demandé la défusion », souligne de son côté Bruno Faatoa. 

Les élus demandent que les atolls de Takume Raroia et Taenga ne soient plus dépendants de Makemo. Bruno Faatoa est satisfait : « ça a toujours été la volonté des communes associées de demander la défusion. C’est une volonté des maires d’avant, de nos alleux ». 

Katiu en revanche souhaite rester associé à Makemo. « Katiu n’a pas voulu cette défusion puisqu’eux ont compris que c’est en étant ensemble qu’on peut mieux avancer », souligne le maire de Makemo. 

Bruno Faatoa (par téléphone)

Le haut-commissaire devrait nommer, dans les prochaines semaines, un commissaire enquêteur chargé d’étudier ce projet de défusion, de recueillir les observations du public et de rédiger un rapport d’enquête. 
Il faudra ensuite que le conseil municipal se prononce à nouveau. Puis ce sera au tour du conseil des ministres. Il devrait donc se passer plus d’un an avant que de nouvelles élections soient mises en place.

Rédaction web avec Tamara Sentis

 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.