fbpx
jeudi 20 février 2020
A VOIR

|

Les Territoriales sous la lorgnette du Forum du Pacifique

Publié le

Publié le 30/04/2018 à 14:57 - Mise à jour le 30/04/2018 à 14:57
Lecture 2 minutes

Ce matin, la délégation a rencontré les représentants du Tavini à la mairie de Faa’a qui ont apporté leur point de vue sur les élections territoriales en cours. Après un accueil cordial, la délégation et les membres du Tavini se sont entretenus pendant deux heures.

“L’objet de leur mission est d’observer ce qu’il se passe lors des élections de rendre un rapport sur la régularité de celles-ci.  (…) Nous leur avons rappelé que notre système électoral est dicté par la France, et nous avons parlé de toutes les irrégularités qui nous ont été rapportées lors de ces élections.” explique Moetai Brotherson, député polynésien.

Dans un courrier rédigé en anglais, le président du Tavini pointe du doigt le système électoral de la Polynésie. Selon le président du parti indépendantiste, tout est décidé à Paris par le Parlement, de qui peut voter jusqu’aux délimitations géographiques des sections. Un système qui ne serait, selon le maire de Faa’a, pas favorable aux petits partis.

Dans son courrier, il rappelle aussi la difficulté de faire campagne sur des milliers de kilomètres. Des informations utiles pour la délégation du forum, venue en mission consultative.

C’est assez différent et intéressant de mieux comprendre vos élections. Nous sommes là pour observer, et nous allons rencontrer différents responsables politiques et organisateurs des élections”, explique Daniel Andrew, sous directeur au bureau des élections des Îles Marshall.

A l’issue de cette visite, la délégation rédigera un rapport sur les points forts et les points faibles du système électoral. Le Tavini a également profité de cette rencontre avec les représentants du forum pour mettre l’accent sur la probité des élus, en taclant plusieurs adversaires politiques.
 
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol et Esther Parau Cordette

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : redactio[email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X