Législatives 2024 : discussions à huis clos au Tavini Huira’atira

Publié le

Steve Chailloux, Tematai Le Gayic et Mereana Reid Arbelot ne sont officiellement plus députés depuis la dissolution de l’Assemblée nationale décidée dimanche soir par Emmanuel Macron. Comptent-ils tous les trois se présenter à nouveau ? Quelle est la stratégie du Tavini Huira’atira pour cette campagne éclair ? Éléments de réponses.

Publié le 11/06/2024 à 11:09 - Mise à jour le 11/06/2024 à 11:10

Steve Chailloux, Tematai Le Gayic et Mereana Reid Arbelot ne sont officiellement plus députés depuis la dissolution de l’Assemblée nationale décidée dimanche soir par Emmanuel Macron. Comptent-ils tous les trois se présenter à nouveau ? Quelle est la stratégie du Tavini Huira’atira pour cette campagne éclair ? Éléments de réponses.


Après 2 ans de mandat, les députés Tematai Le Gayic, Steve Chailloux et Mereana Reid Arbelot ont perdu leur siège à l’Assemblée nationale. Le Tavini Huira’atira s’est réuni dimanche soir pendant plus de 3 heures pour discuter de la stratégie à adopter. Le parti décide de soutenir à nouveau les mêmes candidats pour ces nouvelles élections législatives. Mais les ex-députés sont-ils prêts à repartir en campagne ? Pas de réponse officielle pour l’instant. Tematai Le Gayic, Steve Chailloux et leurs équipes de campagne semblent en tous les cas prêts. Quant à Mereana Reid Arbelot, elle est actuellement à Paris et ne s’est pas encore prononcée.

Le Tavini Huira’atira a enchaîné les réunions toute la journée de lundi, mais aucun cadre ou membre du parti n’a accepté de s’exprimer face caméra. Une réunion était annoncée à midi au QG du parti à Faa’a. La vice-présidente du Pays et quelques élus étaient sur place. Mais c’est en fait au même moment à l’Assemblée de Polynésie française, dans le bureau d’Antony Géros, que se tenait la réunion. Les principaux intéressés y ont réalisé une visioconférence de plusieurs heures avec le président du Pays en déplacement à Paris. Malgré de multiples demandes, aucun cadre du parti n’a souhaité commenter le contenu des échanges, mais Moetai Brotherson s’est confié à nos confrères d’Outremers 360° : « Je suis confiant (…) Les trois députés sortants, s’ils se représentent, sont pour moi les meilleurs candidats, sans préjuger d’éventuels nouveaux candidats que présenteront les autres partis. Mais s’ils représentent les mêmes personnes qu’en 2022, je ne vois pas en quoi ça changerait la donne de leur côté ».

Le président du Pays sera de retour au fenua ce mardi 11 juin. Après d’autres discussions à huis clos, le Tavini dévoilera sans doute officiellement ses 3 candidats.

Dernières news

Activer le son Couper le son