samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Gaston Tong Sang élu 70ème président de l’assemblée de la Polynésie française

Publié le

Publié le 16/05/2018 à 8:50 - Mise à jour le 16/05/2018 à 8:50
Lecture 2 minutes

Croulant sous les colliers de fleurs, Gaston Tong Sang a pris place dans son siège de président de l’assemblée de la Polynésie française à l’issue de la séance inaugurale. Les 57 représentants de l’institution ont procédé à son élection ce jeudi matin. 

Le candidat du Tapura Huira’atira a recueilli 38 voix contre 11 pour Teura Iriti, candidate du Tahoera’a. Le Tavini n’a pas présenté de candidats. Les Bleus ont voté blanc.

A l’issue de son élection, le 70 ème président de Tarahoi a déclaré :

« Beaucoup de respect vis-à-vis de tout le monde car tout le monde est porteur d’un mandat. Je voudrais tout faire pour relever l’image de cette institution des élus que nous sommes. Elever les débats de manière à ce que nos électeurs soient fiers de nous. »

Il a rappelé que l’assemblée était un lieu de construction. Gaston Tong Sang a précisé qu’il faisait confiance à chacun pour que la Polynésie française ne bascule pas dans l’instabilité comme autrefois. 

Teura Iriti a salué la victoire de Gaston Tong Sang. Elle s’est dite confiante en l’avenir et en Gaston Tong Sang. 

Les membres du bureau de l’assemblée ont ensuite été élus. La première vice-présidente est Sylvana Puhetini ; le deuxième vice-président est Teina Maraeura; le troisième vice-président est Frédéric Riveta. La première secrétaire est Béatrice Lucas ; la deuxième secrétaire est Teura Iriti ; la troisième secrétaire est Minarii Galenon. Le premier questeur est Dylma Aro ; le deuxième questeur est Isabelle Sachet et le troisième questeur est Vaiata Perry-Friedman.

Rédaction web

Pour revivre cette élection…

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu