lundi 13 juillet 2020
A VOIR

|

Décès de Chirac : Gaston Flosse pleure « un frère »

Publié le

Gaston Flosse et Jacques Chirac avaient une relation privilégiée. Construite au commencement du RPR. Dans une interview, l'ancien président de la Polynésie raconte ce lien :

Publié le 26/09/2019 à 16:31 - Mise à jour le 27/09/2019 à 9:12
Lecture 2 minutes

Gaston Flosse et Jacques Chirac avaient une relation privilégiée. Construite au commencement du RPR. Dans une interview, l'ancien président de la Polynésie raconte ce lien :

« Il y a beaucoup de douleur de perdre un frère, il faut le dire. Nous étions très liés Jacques Chirac et moi, confie Gaston Flosse dans une interview accordée à Tahiti Nui Télévision. Personnellement d’abord, et puis tout ce qu’il a fait pour la Polynésie. Je suis d’une reconnaissance sans bornes. De tous les Présidents de la République que j’ai connu, je suis en politique depuis 50 ans, aucun de tous ceux là n’a fait autant que Jacques Chirac. jacques Chirac, devrait être considéré comme le metua de la Polynésie française. »

L’ancien président de la Polynésie énumère les « lignes aériennes, l’Université, le RST, qui a démarré, qui a tenu le coup. (…) Il nous a visité je crois 10 ou 11 fois en dehors de son grand voyage d’Etat en juillet 2003, ça a été vraiment le délire de la population. Il a été accueilli comme un grand Président. »

Gaston Flosse se souvient d’un « bon vivant. (…) C’était un homme extraordinaire et surtout c’était un amour vrai, sincère, pas du superficiel. »

Les essais nucléaires, « C’est facile de mettre ça sur la charge de Jacques Chirac »

Gaston Flosse

À propos des essais nucléaires, Gaston Flosse raconte : « En 1992, François Mitterrand avait la possibilité d’arrêter (les essais nucléaires, NDLR). Il n’a pas arrêter, il n’a fait que suspendre. Pourquoi il n’a pas arrêté ? Il savait qu’on ne pouvait pas arrêter parce que les recherches n’étaient pas arrivées à leur terme. Donc il savait qu’il fallait reprendre (…) C’est facile de mettre ça sur la charge de Jacques Chirac. Mais la faute c’est François Mitterrand. S’il avait arrêté en 92, il n’y aurait pas eu ces reprises là. Il n’a pas repris parce qu’il le voulait mais parce qu’il le devait. Il fallait aller jusqu’au bout. Je me souviens, il m’a téléphoné et m’a dit « je veux absolument te voir, prends le premier avion ». Je suis arrivé à Paris, il m’a annoncé, je me suis défendu, j’ai dit « il faut arrêter », il a dit « je ne peux pas ». »

Décès de Chirac : Gaston Flosse pleure "un frère"

Gaston Flosse et Jacques Chirac avaient une relation privilégiée. Construite au commencement du RPR. Dans une interview, l'ancien président de la Polynésie raconte ce lien : L'interview complète est à retrouver ici : http://bit.ly/2nyY3QuPlus d'info dans nos journaux ce soir ⏰ 18h en reo Tahiti⏰ 18h30 en français Les journaux sont à suivre en direct aussi sur Facebook et notre site internet, ici ➡️ https://www.tntv.pf/direct/

Posted by TNTV Tahiti Nui Télévision on Thursday, September 26, 2019


Leur relation privilégiée est née au fondement du RPR : « J’étais député et nous nous sommes rencontrés lorsqu’il venait s’adresser au groupe des députés. Mais le déclic s’est fait lorsque, étant Premier ministre de Giscard D’Estaing, moins de deux ans après, il s’est trouvé en désaccord avec Giscard d’Estaing. Giscard d’Estaing ne voulait pas changer de politique. Chirac n’était pas d’accord. Il a démissionné. Mais il ne voulait pas en rester là, il voulait reprendre, créer un mouvement Gaulliste. »

À partir de la création du parti, Jacques Chirac et Gaston Flosse échangent régulièrement. L’ancien président de la Polynésie le reconnait : sa relation avec Chirac lui aura permis de faire avancer bien des dossiers pour le fenua…

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Steve Teihotaata remporte la Te Aito Manihi 2020

Steve Teihotaata a remporté ce samedi la course de va'a ho'e Te Aito Manihi 2020 en catégorie seniors hommes. Chez les dames, c'est Vaimiti Maoni qui remporte la première place.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV