samedi 19 septembre 2020
A VOIR

|

Les braqueurs masqués retournent en prison

Publié le

Jeudi après-midi, quatre hommes ont été jugés en comparution immédiate pour deux tentatives de vols dans des habitations situées à Papara et Punaauia. Les quatre individus sont défavorablement connus de la justice.

Publié le 24/07/2020 à 17:22 - Mise à jour le 24/07/2020 à 17:22
Lecture < 1 min.

Jeudi après-midi, quatre hommes ont été jugés en comparution immédiate pour deux tentatives de vols dans des habitations situées à Papara et Punaauia. Les quatre individus sont défavorablement connus de la justice.

Le plus jeune a 30 ans, le plus âgé 38 ans. Ils se sont rencontrés en prison alors qu’ils partageaient la même cellule. À leur sortie, le plus âgé, également le plus grand et le plus costaud de la bande, a convaincu les trois autres de l’aider à braquer des planteurs de pakalolo.

L’opération était simple : embarqués dans une voiture de location, ils allaient se rendre chez des personnes connues pour planter du cannabis et leur voler leurs plants. Pour dissimuler leur identité, ils avaient décidé de porter des masques de protection anti-Covid pour deux d’entre-eux, un t-shirt sur le visage ou une paire de lunettes noires et une casquette pour les deux autres.

Les quatre hommes se dirigent tout d’abord à Punaauia. Ils entrent dans une propriété pour tenter de voler des plants de paka, mais sans succès. La propriétaire de la maison les met en fuite en hurlant. Deuxième tentative à Papara, là, la propriétaire est présente, mais elle se fait violenter et tombe à terre. Pendant que les malfrats fouillent l’habitation, la femme les prend en photo avec son téléphone portable -c’est notamment ce qui permettra de les identifier formellement. Face à un nouvel échec, ils se rendent à une station-service pour faire le plein. C’est à ce moment qu’ils sont arrêtés par les forces de l’ordre.

Durant son réquisitoire, le procureur pointe du doigt leur fainéantise extrême : « ils préfèrent voler du paka au lieu de le planter ». Ils ont exprimé des regrets, mais le juge n’y a pas cru, tous les quatre ont un casier judiciaire bien chargé. Ils sont tous en état de récidive légale.

Ils ont été condamnés à des peines allant de un an et demi à trois ans de prison ferme. Ils ont tous été reconduits à Nuutania.

REPORTAGESam Teinaore

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV