mardi 15 juin 2021
A VOIR

|

Décès d’une plongeuse japonaise : le moniteur et le club condamnés

Publié le

C'était en juillet 2014, dans la passe de Tiputa, à Rangiroa. Une touriste japonaise avait trouvé la mort lors d'une plongée. Le moniteur a été condamné à 1 an de prison avec sursis, tandis que le club de plongée écope d'une amende de 5 millions de Fcfp.

Publié le 01/06/2021 à 17:44 - Mise à jour le 01/06/2021 à 17:44
Lecture < 1 min.

C'était en juillet 2014, dans la passe de Tiputa, à Rangiroa. Une touriste japonaise avait trouvé la mort lors d'une plongée. Le moniteur a été condamné à 1 an de prison avec sursis, tandis que le club de plongée écope d'une amende de 5 millions de Fcfp.

Ce mardi, c’est une affaire d’homicide involontaire qui a été examinée au tribunal correctionnel. Il s’agit d’un accident de plongée qui s’est produit en juillet 2014 dans la passe de Tiputa. Une touriste japonaise tout juste arrivée en Polynésie, y avait trouvé la mort.

Un niveau 1 et 160 plongées à son actif, la jeune femme avait été découverte sans masque et sans détenteur lors d’une plongée le 27 juillet 2014, alors qu’elle plongeait avec son mari et un moniteur. Quelques minutes avant le drame, ledit moniteur avait détourné son regard de la Japonaise pour rattraper le mari qui avait dépasser les 29 mètres de profondeur autorisés pour les plongeurs de niveau 1.

Le 4 mai dernier, le procureur avait requis 18 mois de prison avec sursis contre le moniteur et une amende de 5 millions de Fcfp contre le club. Ce mardi, le tribunal a finalement prononcé une peine d’un an de prison avec sursis pour le moniteur de plongée. Le club, quant à lui, écope d’une amende de 5 millions de Fcfp. Me François Quinquis, avocat du moniteur et du club de plongée, a annoncé qu’il fera appel de la décision.

Lire aussi : un moniteur de plongée jugé pour la mort accidentelle d’une touriste

infos coronavirus