jeudi 13 mai 2021
A VOIR

|

Sabine Boiron pourrait obtenir l’annulation de sa révocation de l’Education

Publié le

Publié le 12/10/2017 à 7:53 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture < 1 min.

En décembre 2016, le vice-recteur a pris un arrêté révoquant de l’administration Sabine Boiron, institutrice de profession.

Une décision qui faisait suite à sa condamnation, deux ans plus tôt, à une année de prison avec sursis pour usage de stupéfiants.

Bien qu’en disponibilité de l’Education depuis 2012, Sabine Boiron a demandé au tribunal administratif de prononcer l’annulation de cet arrêté de révocation. L’affaire a été étudiée lors de l’audience du 3 octobre dernier.

Le rapporteur public s’est prononcé pour l’annulation de l’arrêté du vice-recteur, le seul motif d’usage de stupéfiant ne justifiant pas, selon lui, au vu de la jurisprudence, une telle sanction. Le jugement sera rendu mardi.

Reste que Sabine Boiron comparaîtra dans les mois qui viennent, aux côtés de l’homme d’affaires Thierry Barbion notamment, pour proxénétisme. Un chef d’une toute autre gravité.

Et si l’institutrice en disponibilité obtenait, mardi, l’annulation de sa révocation, l’administration pourrait entreprendre une seconde procédure en cas de nouvelle condamnation dans le courant de l’année 2018. Et cette fois, il sera difficile pour la jeune femme d’éviter le couperet.
 

J-B. C.

 
 
 

infos coronavirus