samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Le chirurgien « accroc » placé en unité psychiatrique

Publié le

Publié le 14/12/2016 à 10:33 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture < 1 min.

A l’origine de leur différend, une histoire de médicaments. Alors que se déroule une opération dans le bloc de la clinique, le chirurgien souhaite prendre des médicaments, mais l’anesthésiste s’y oppose formellement. Selon une source proche du dossier, le chirurgien est un peu trop « accro » aux comprimés, d’où l’intervention de l’anesthésiste. Le ton monte entre les deux hommes et finalement les coups pleuvent.

A l’époque, les policiers envisageaient de placer en garde à vue le chirurgien, mais un examen médical concluant à « un état incompatible avec la garde à vue, autant sur le plan physique que psychologique », les en dissuadait.

Lundi dernier, selon nos confrères de Radio1, la DSP a interpellé  le chirurgien, mais il a dû être remis en liberté pour raisons médicales le soir même. Rebelote mercredi, à ceci près que, le chirurgien après de multiples consultations chez différents médecins, a été placé en hôpital psychiatrique dans l’après midi.
 

Rédaction Web

infos coronavirus