mercredi 3 mars 2021
A VOIR

|

« J’ai peur qu’il me tue un jour »

Publié le

Publié le 23/11/2016 à 16:56 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture 2 minutes

Depuis sa rencontre avec son compagnon, il y a deux ans et demi, son quotidien est fait de coups. Au point que dans ce court laps de temps, la jeune femme a été évasanée à  4 ou 5 reprises depuis Huahine en raison des séquelles causées par ces violences.

Au début du mois, il a une nouvelle fois eu la main lourde, lui occasionnant 10 jours d’incapacité temporaire de travail (ITT). « J’ai peur qu’il me tue un jour »,  a-t-elle lâché aux enquêteurs qui ont recueilli sa déposition. Et la jeune femme de poursuivre : « quand il veut faire l’amour. Il faut que j’accepte sinon il me frappe (…) Aujourd’hui, je ne veux plus vivre avec lui. La situation a empiré ».

Son concubin, 24 ans, a reconnu les faits, ce jeudi,  devant le tribunal correctionnel où il était jugé dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate. Il a déclaré avoir de gros problèmes avec l’alcool et être maladivement jaloux.

 Son casier judiciaire n’a pas non plus  joué en sa faveur, celui-ci comptant pas moins de 11 condamnations dont cinq pour des violences.  « On a tout essayé. Monsieur n’est plus éligible à du sursis simple ou à un travail d’intérêt général », a tonné le procureur avant de réclamer 30 mois de prison ferme à l’encontre l’intéressé.

Le tribunal s’est finalement montré plus clément. Le compagnon violent a été condamné à passer les six prochains mois dans une cellule de Nuutania. Il n’en a pas cependant pas fini avec la justice. D’autres procédures, toujours pour des violences sur sa compagne, sont actuellement en cours.

JB Calvas

 

 

infos coronavirus

Air Tahiti Rairoa Horue 2021VOIR LE DIRECT
+