fbpx
samedi 16 novembre 2019
A VOIR

|

Échouage d’un navire à Marutea : le propriétaire condamné à faire enlever l’épave dans un délai de 15 jours

Publié le

Publié le 13/12/2017 à 13:44 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:18
Lecture 2 minutes

Le 5 novembre dernier, un navire de pêche taïwanais s’est échoué  sur le platier de Marutea. A son bord, 14 marins. D’importants moyens ont été déployés pour les secourir. Des contacts avec l’armateur avaient été établis.

Mais depuis, le navire est resté en l’état sur le récif. Devant l’immobilisme du propriétaire, le Pays a déposé une requête devant le tribunal administratif le 21 novembre pour demander l’évacuation du navire et des moyens nécessaires pour empêcher toute pollution.
Selon les déclarations du capitaine du navire, d’importantes quantités de carburant, d’huiles et de fluides frigoriques sont à bord de l’épave. 

Un mois après l’échouage du bateau, le 5 décembre, une mise en demeure a été adressée à Tasi-Fu Kao propriétaire du navire , à la SARL Golden Bay Shipping Agency, à Taiwan Provincial Fishery Marine Insurance Cooperative Society et à Taiwan Fisheries Agency.

Ce jeudi, le tribunal administratif de Papeete s’est prononcé en faveur du Pays. Le propriétaire du Sheng Long Yu n° 21 devra, dans un délai de 5 jours, “prendre toutes les  mesures nécessaires à la prévention de la pollution susceptible d’être causée par les hydrocarbures, les fluides frigorifiques, et tous autres produits nocifs présents à l’intérieur de l’épave, par pompage ou récupération , ainsi qu’à la sécurisation du matériel et de la cargaison, et ce sous-astreinte de 500 000 Fcfp par jour de retard” 

Dans le délai de quinze jours à compter de la notification de l’ordonnance du tribunal, Tasi-Fu Kao devra faire procéder à l’enlèvement de l’épave, “sous astreinte de 500 000 Fcfp par jour de retard. À défaut d’exécution dans ce délai, la Polynésie française est autorisée à y procéder elle-même aux frais du propriétaire du navire.”

​Rédaction web

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un fare compost pour la première fois au fenua

C’est une première en Polynésie : la mairie de Pirae met à disposition un composteur collectif sur le site de Matatevei. Financé par l’Ademe, le fare s’adresse essentiellement aux administrés du coin.

Livreuse agressée : 3 personnes arrêtées

Comme l'ont annoncé nos confrères de Tahiti infos ce matin, trois personnes soupçonnées d'être les auteurs de l'agression de la livreuse de...

Les gendarmes formés à la lutte contre les violences...

Afin de lutter contre les violences intra-familiales, le plan "AGIR 2020" a été lancé ce matin au camp de la gendarmerie de Faa'a, en présence du Haut-commissaire. Gendarmes et policiers ont bénéficié de la première session de formation, axée sur l’accueil et l’accompagnement des victimes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X