mardi 11 mai 2021
A VOIR

|

Bébé décédé du chikungunya : « C’est un choc » à Mahina

Publié le

Publié le 25/11/2014 à 15:22 - Mise à jour le 29/06/2019 à 9:17
Lecture < 1 min.

L’épidémie de chikungunya n’a pas cessé sa progression. Plus de 8000 cas ont été recensés selon le dernier bilan des autorités sanitaires et un bébé a succombé la semaine dernière.

Le nourrisson, une fille de seulement huit jours, est décédé samedi dernier. La mère avait contracté le virus alors qu’elle était enceinte. A sa naissance, la petite fille ne possédait pas suffisamment de défenses immunitaires pour se défendre contre la maladie. Elle a succombé. Les parents, une famille originaire de Mahina, ont enterré leur enfant lundi. 
Tahiti Nui Télévision a rencontré une voisine du couple, également jeune maman.

« J’ai connu la maman. Normalement, je devais accoucher avant elle. Ce n’est que dimanche matin que j’ai su que son bébé était décédé. » Pour la jeune femme, « c’est un choc. Je n’aimerais pas être à sa place et je compatis à sa douleur. »
Le fait de savoir qu’un bébé est décédé du chikungunya dans son quartier « l’inquiète beaucoup », elle qui vient d’accoucher. Elle veille son enfant jour et nuit et le protège sous une moustiquaire.
Elle aussi a attrapé le chikungunya pendant sa grossesse, mais son enfant n’a eu aucun problème. La jeune maman, qui fréquentait souvent sa voisine est très touchée : « dès que j’ai su j’ai pleuré. En fin de compte, la douleur qu’elle a eu, je l’ai reçue en plein au coeur. Je n’aimerais pas être à sa place », répète-t-elle. « J’ai beaucoup pleuré pour elle ». 
 

infos coronavirus