fbpx
jeudi 27 février 2020
A VOIR

|

Bébé décédé du chikungunya : “C’est un choc” à Mahina

Publié le

Publié le 25/11/2014 à 15:22 - Mise à jour le 29/06/2019 à 9:17
Lecture < 1 min.

L’épidémie de chikungunya n’a pas cessé sa progression. Plus de 8000 cas ont été recensés selon le dernier bilan des autorités sanitaires et un bébé a succombé la semaine dernière.

Le nourrisson, une fille de seulement huit jours, est décédé samedi dernier. La mère avait contracté le virus alors qu’elle était enceinte. A sa naissance, la petite fille ne possédait pas suffisamment de défenses immunitaires pour se défendre contre la maladie. Elle a succombé. Les parents, une famille originaire de Mahina, ont enterré leur enfant lundi. 
Tahiti Nui Télévision a rencontré une voisine du couple, également jeune maman.

“J’ai connu la maman. Normalement, je devais accoucher avant elle. Ce n’est que dimanche matin que j’ai su que son bébé était décédé.” Pour la jeune femme, “c’est un choc. Je n’aimerais pas être à sa place et je compatis à sa douleur.”
Le fait de savoir qu’un bébé est décédé du chikungunya dans son quartier “l’inquiète beaucoup”, elle qui vient d’accoucher. Elle veille son enfant jour et nuit et le protège sous une moustiquaire.
Elle aussi a attrapé le chikungunya pendant sa grossesse, mais son enfant n’a eu aucun problème. La jeune maman, qui fréquentait souvent sa voisine est très touchée : “dès que j’ai su j’ai pleuré. En fin de compte, la douleur qu’elle a eu, je l’ai reçue en plein au coeur. Je n’aimerais pas être à sa place”, répète-t-elle. “J’ai beaucoup pleuré pour elle”. 
 

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Abracadabra ! Ils apprennent la magie

La magie fascine les enfants, qui aiment apprendre des tours faciles à reproduire en famille ou avec leurs amis. C’est ce qu’ont fait cette semaine 5 apprentis âgés de 6 à 16 ans avec le magicien Will Spade.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X