jeudi 26 novembre 2020
A VOIR

|

Vers la réhabilitation des décharges de Papenoo et Haapiti

Publié le

La décharge municipale de Papenoo et l'ancienne décharge municipale de Haapiti seront étudiés pendant 9 mois afin de délimiter et caractériser les zones de pollution, et ainsi définir les orientations techniques envisagées et d'estimer le coût des travaux de réhabilitation.

Publié le 13/11/2019 à 10:46 - Mise à jour le 13/11/2019 à 11:11
Lecture < 1 min.

La décharge municipale de Papenoo et l'ancienne décharge municipale de Haapiti seront étudiés pendant 9 mois afin de délimiter et caractériser les zones de pollution, et ainsi définir les orientations techniques envisagées et d'estimer le coût des travaux de réhabilitation.

Depuis plusieurs années, la direction de l’Environnement, en partenariat avec l’Ademe, a entamé de nombreuses études pour la mise en place du schéma territorial de prévention et de gestion des déchets en Polynésie française. Ce dernier doit intégrer un volet concernant la résorption des décharges. En 2015, la première étape de ce programme a été lancée avec l’étude « Recensement et classification des décharges à réhabiliter des îles de Tahiti et Moorea », qui s’est achevée en mars 2016. La décharge municipale de Papenoo (commune de Hitia’a O Te Ra) et l’ancienne décharge municipale située près de la station d’épuration de Nuuroa à Haapiti (commune de Moorea-Maiao) font partie des sites à étudier en priorité.

À partir de novembre 2019 et pour une durée de 9 mois, le titulaire du marché sera missionné pour établir un diagnostic environnemental et l’étude technico-économique de réhabilitation des 2 sites concernés. Les objectifs de cette étude sont de délimiter et caractériser les zones de pollution, ce qui permettra de définir les orientations techniques envisagées et d’estimer le coût des travaux de réhabilitation desdites décharges au travers de la proposition de plusieurs scenarii.

De manière générale, la réhabilitation d’une décharge consiste en un retrait des déchets les plus dangereux lorsque cela est possible, mais également en un suivi environnemental afin de maîtriser ses impacts sur son environnement.

infos coronavirus

Chloroquine : le conseil de l’ordre des médecins fait une mise au point

Un groupe Facebook a diffusé une liste de médecins prescrivant le protocole du docteur Raoult aux patients atteints de covid-19. Certains médecins se sont désolidarisés de ce mouvement. Le Conseil de l'ordre quant à lui, a fait un rappel par voie de communiqué.

Covid-19 : l’IEOM lance sa troisième enquête à destination des entreprises

L’Institut d'Émission d'Outre-Mer (IEOM) et ses partenaires CEROM (AFD et ISPF) lancent une troisième enquête auprès des entreprises polynésiennes sur la période juillet-novembre 2020.