jeudi 6 octobre 2022
A VOIR

|

Vers la mise en place d’une ressourcerie à Rangiroa

Publié le

Tia’i Fenua a organisé un atelier collaboratif de réparation d’appareils électroniques samedi à Mahina. Objectif : réduire les déchets en leur donnant une seconde vie. Mais l’association ne compte pas s’arrêter là. Elle a pour projet de contribuer à la dépollution du dépotoir sauvage du lac de Avatoru à Rangiroa.

Publié le 21/08/2022 à 10:50 - Mise à jour le 21/08/2022 à 10:50
Lecture 2 minutes

Tia’i Fenua a organisé un atelier collaboratif de réparation d’appareils électroniques samedi à Mahina. Objectif : réduire les déchets en leur donnant une seconde vie. Mais l’association ne compte pas s’arrêter là. Elle a pour projet de contribuer à la dépollution du dépotoir sauvage du lac de Avatoru à Rangiroa.

L’upcycling est le mot d’ordre de l’association Tia’i Fenua. Tous les mois, elle organise sur Tahiti des ateliers de revalorisation des déchets. “On en est à la 19ème édition des ateliers collaboratifs de réparation. Cela va bientôt faire 2 ans que l’on fait ça. (…) L’objectif principal de l’association est de réduire au maximum notre impact sur l’environnement” explique Moea Pereyre, présidente de l’association.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Réduire notre impact sur l’environnement : c’est justement ce que compte faire l’association Tia’i Fenua à Rangiroa. Le non-traitement des déchets sur cette île est un problème aux lourdes conséquences écologiques. Pour tenter de le résoudre, la commune, l’État et les associations travaillent main dans la main : “En complément de la déchetterie qui va être mise en place sur Rangiroa, on va créer une ressourcerie. C’est un espace dédié à la réparation, la revalorisation des déchets, et au tri des équipements qu’on utilise de manière quotidienne”.

Il faudra attendre janvier 2024 pour que la ressourcerie soit opérationnelle. En attendant, l’association Tia’i Fenua envoie des équipes sur place tous les deux mois pour commencer à trier les déchets.

infos coronavirus