Observation des baleines : la brigade nautique veille au respect des règles d’approche

Publié le

Des riverains de la pointe des pêcheurs, lassés du non-respect des règles d’approche des baleines, s'en sont plaints. Certains pointaient du doigt l’inaction des forces de l’ordre. Dimanche matin, TNTV a accompagné la brigade nautique de Papeete pour une opération de contrôle et de répression des observateurs de ces cétacés. C’est une des nombreuses missions de la brigade nautique, qui tente d’être sur tous les fronts avec seulement cinq personnels.

Publié le 04/09/2022 à 16:03 - Mise à jour le 05/09/2022 à 9:26

Des riverains de la pointe des pêcheurs, lassés du non-respect des règles d’approche des baleines, s'en sont plaints. Certains pointaient du doigt l’inaction des forces de l’ordre. Dimanche matin, TNTV a accompagné la brigade nautique de Papeete pour une opération de contrôle et de répression des observateurs de ces cétacés. C’est une des nombreuses missions de la brigade nautique, qui tente d’être sur tous les fronts avec seulement cinq personnels.

Comme chaque jour, la brigade nautique de Papeete part sur l’eau.
A la saison des baleines, en plus de contrôler les activités nautiques, la brigade veille également au bon respect des règles d’approche des cétacés.  
Hier, deux bateaux ont été sanctionnés et ce matin, c’est au large de Tahiti qu’ont démarré les premiers contrôles.

Comparé au week-end dernier, les bateaux étaient moins nombreux, selon les gendarmes. Dans l’ensemble, les distances étaient respectées.

A la pointe des pêcheurs à Punaauia, la grogne des riverains de la zone a été entendue par les forces de l’ordre.
Malgré leurs efforts, il reste toutefois difficile d’être partout à la fois.

« A Sapinus il y a des baleines, à Arue il y a des baleines, à la Presqu’île il y a des baleines et au service de la brigade nautique de Papeete, on est cinq personnels, donc on ne peut pas être partout » justifient les gendarmes.

– PUBLICITE –

Si la majorité des observateurs connaissent la règlementation et la respectent, il y a encore des abus.

« Moi, il y a longtemps que je suis ici, j’en ai observé quand j’étais sur Bora et tout ça. On pouvait s’approcher un peu plus facilement, mais c’est devenu tellement la sortie du dimanche qu’il y a de l’abus » explique Michel, plaisancier. « Et puis l’abus fait qu’il faut des règles, et puis les règles sont assez strictes. Malheureusement pour ceux qui font attention, mais c’est logique. »

« La baleine, elle vient ici pour se reposer avec les baleineaux, du coup ils suivent les baleines, ils les traquent, ils les chassent quoi… » déplore un autre plaisancier, Lois. « Je pense qu’il faudrait mettre plus de contrôle, la DIREN et tout ça. La DIREN je les ai appelés plusieurs fois, ils s’en foutent clairement. C’est les politiques qui peuvent faire quelque chose, moi je peux rien faire à mon échelle. »

Si aucune infraction n’a été relevée dimanche, les contrôles de la brigade nautique se poursuivront sur toute la saison des baleines. En cas d’irrégularités, des sanctions relatives à contravention de 3ème classe ou au délit pourront être prononcées.

Dernières news