lundi 3 août 2020
A VOIR

|

Moorea : une tortue marine malade recueillie

Publié le

Te mana o te moana, le Centre de soins des tortues marines à Moorea, a recueilli une tortue verte marine, après qu'elle ait été retrouvée "flottante, sans énergie et couverte d’algues par des résidents de Maharepa".

Publié le 14/01/2020 à 17:00 - Mise à jour le 14/01/2020 à 17:22
Lecture < 1 min.

Te mana o te moana, le Centre de soins des tortues marines à Moorea, a recueilli une tortue verte marine, après qu'elle ait été retrouvée "flottante, sans énergie et couverte d’algues par des résidents de Maharepa".

Ipaca, une tortue verte de 47cm a rejoint le Centre de soins des tortues marines vendredi après avoir été retrouvée…

Posted by Te mana o te moana on Tuesday, January 14, 2020


L’avenir d’Ipaca, tortue verte de 47cm, est pour le moment encore incertain. Retrouvée vendredi 10 janvier, par des habitants de Maharepa, mal en point, « flottante, sans énergie et couverte d’algues », elle a été recueillie par Te mana o te moana, qui a donné de ses nouvelles sur sa page Facebook.

Ipaca est « dans un état de maigreur avancé avec un plastron très creusé et des côtes apparentes, elle est dans un état critique. L’examen clinique a révélé de légères blessures au niveau de la carapace mais surtout la présence dans les selles d’un ver parasite qui pourrait expliquer son mauvais état de santé ».

La petite tortue est actuellement soignée par le Centre de soins, qui ne manquera pas de donner de ses nouvelles.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Contraventions durant le confinement : vous avez jusqu’au 31 août...

Les contrevenants verbalisés pour des infractions liées au non-respect des règles durant le confinement lié à la crise du Covid-19 ont jusqu’au 31 août pour faire un don à la Croix-Rouge au lieu de devoir payer une amende ou d’être convoqués au tribunal. Environ 7 000 personnes sont concernées. Mais ces derniers temps, nombreux sont ceux à s'être interrogés sur cette mesure, certains doutant même de sa légalité.

Le Nation Music Festival de retour pour 3 jours de...

Après plusieurs mois d’incertitudes liés à la crise sanitaire, la 2ème édition du Nation Music Festival prend ses quartiers au Parc Vairai du 30 juillet au 1er août. Cet événement, sans alcool est le premier du genre dédié aux mineurs pour la plupart. Sur scène, plus d’une quarantaine de DJ vont se succéder.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV