mardi 1 décembre 2020
A VOIR

|

Des élèves de Bora Bora présentent la déclaration des droits de la planète et du vivant

Publié le

Au lendemain de l’adoption par les membres du GPIP de la Déclaration de Taraho’i – Pacte pour l’économie bleue durable, l’assemblée de la Polynésie française, également membre de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), a été sollicitée par l’APF pour participer au projet de rédaction de la déclaration des droits de la planète et du vivant.

Publié le 26/11/2019 à 14:19 - Mise à jour le 27/11/2019 à 9:21
Lecture 2 minutes

Au lendemain de l’adoption par les membres du GPIP de la Déclaration de Taraho’i – Pacte pour l’économie bleue durable, l’assemblée de la Polynésie française, également membre de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), a été sollicitée par l’APF pour participer au projet de rédaction de la déclaration des droits de la planète et du vivant.

Ce projet a été initié il y a deux ans par des élèves de l’école de Poissy dans les Yvelines qui souhaitaient s’engager concrètement pour la protection de l’environnement. Il a aujourd’hui pris une tournure planétaire puisque 15 classes de collégiens de 13 pays différents ont co-écrit une déclaration comportant 18 articles portant sur des thèmes liés aux problématiques environnementales tels que la biodiversité et les transports, l’agriculture et l’énergie, les diverses formes de pollution, le traitement des déchets, etc.

S’inscrivant dans le cadre des engagements de la Déclaration de Taraho’i, l’assemblée de la Polynésie a accepté de prendre part à cette action unique et sans précédent en associant, avec l’accord du ministre de l’éducation, de la jeunesse et des sports, 2 classes de 6ème du collège de Bora Bora coordonnées par leur professeure de SVT, Tehani Maueau. C’est ainsi qu’une quarantaine d’élèves a rédigé 3 articles sur le thème de l’océan et composé une chanson intitulée « Nous, enfants de l’océan ».

https://www.facebook.com/watch/?v=966210320404394


Ces articles relatifs à la protection de l’océan contre les effets et impacts du changement climatique, à la protection de l’océan contre les pollutions d’origines diverses et à la préservation et la gestion durable de ses ressources et écosystèmes, ont été intégrés à la déclaration des droits de la planète et du vivant qui sera portée officiellement par une délégation d’une soixantaine d’enfants venant de 10 pays ayant participé au projet, le mercredi 27 novembre prochain au Parlement européen à Strasbourg. La chanson composée par les élèves de Bora Bora, devenue hymne de la déclaration, y sera notamment diffusée.

La rédaction de cette déclaration aura nécessité 9 mois de travaux sous la coordination de la journaliste et productrice Elsa Grangier : « cette démarche est unique et historique car elle a réussi à fédérer des forces vives et des enfants de pays différents parlant des langues différentes pour travailler sur des thématiques spécifiques et regrouper leurs travaux afin de créer ce texte fondateur ».

L’assemblée de la Polynésie sera représentée par Jeanne Santini, secrétaire générale de l’institution et par ailleurs secrétaire administratif de la section Polynésie française à l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

infos coronavirus