vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Les courses aux fournitures scolaires ont déjà débuté

Publié le

Les supermarchés et les magasins spécialisés ont rempli les rayons dédiés aux fournitures scolaires. Poste de dépense incontournable pour de nombreuses familles, ces achats constituent également un enjeu de taille pour les vendeurs.

Publié le 29/07/2019 à 17:31 - Mise à jour le 29/07/2019 à 17:42
Lecture < 1 min.

Les supermarchés et les magasins spécialisés ont rempli les rayons dédiés aux fournitures scolaires. Poste de dépense incontournable pour de nombreuses familles, ces achats constituent également un enjeu de taille pour les vendeurs.

Les papeteries ont approvisionné leurs rayons en fournitures scolaires. Le rush pour les achats de la rentrée est attendu surtout pour la semaine prochaine. Les établissements préparent concrètement la rentrée depuis plusieurs semaines. Avantage de faire ses achats maintenant : le personnel est plus disponible pour aider les clients en quête du bon cahier, feuilles et autres crayons.

Antoine Colombani, responsable de magasin, a étoffé le catalogue « Rentrée des classes » de son magasin (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Antoine Colombani, responsable de magasin, sait que la période de rentrée scolaire est importante : « Pour la rentrée scolaire, on s’y prend quasiment quatre mois à l’avance, pour passer les commandes et que tout arrive rapidement. On a déjà une affluence de clientèle depuis la semaine dernière […]. On continue les remises sur les prix depuis dimanche, et on lance notre catalogue « Back To School » ce mercredi, un catalogue avec des prix attractifs et qui va durer jusqu’au 24 août. Quand on regarde le budget des familles pour les fournitures scolaires, on peut voir des variations de 4000 à 10 000 Fcfp par enfant« .

Une comparaison des prix selon les articles permet de faire des économies. En magasin spécialisé ou en grande surface, les familles dépensent en moyenne 10 000 Fcfp par enfant. Plusieurs familles attendent aussi l’allocation rentrée pour débuter ou compléter leurs achats.

infos coronavirus