dimanche 15 septembre 2019
A VOIR

|

Vanaa expose pour la première fois ses écrits artistiques

Publié le

Publié le 17/02/2019 à 14:28 - Mise à jour le 17/02/2019 à 14:28
Lecture 2 minutes

Vanaa est un artiste féru de littérature. S’il se passionne pour l’art depuis tout petit, c’est depuis 7 ans qu’il a décidé d’allier art et écriture : “J’étais à l’université et j’étais à une conférence sur la thématique de l’écriture. Chantal Spitz parlait de son livre. Et je m’imaginais transcrire ses propos sur une toile. Au départ, j’avais l’habitude de peindre, de dessiner, de sculpter… Mais là, je me voyais en train de transcrire la parole instantanément”.

De cette révélation, naissent plusieurs tableaux : Vanaa y couche ses propres textes, mais aussi ceux d’auteurs connus. L’un d’entre eux, Henri Hiro, est la source d’inspiration de l’artiste : “C’est un modèle d’écrivain et de philosophe. Je conçois Hiro comme un philosophe de la vie de tous les jours. C’est aussi un poète, un dramaturge, un comédien, un écrivain, un homme d’église, un homme de foi”

“L’écriture, ce n’est pas juste assembler une succession d’idées. (…) L’écriture, ce n’est pas quelque chose de figé, c’est comme une arborescence. (…) C’est aussi une manière d’aller à l’encontre de soi-même, comme si l’écriture te permettait de te mettre à distance des événements. Et il y a la possibilité de revenir en arrière avec l’écriture” poursuit Vanaa.

Parfois, ses textes forment aussi des portraits : “C’est un peu comme si l’écriture permettait de construire, de fabriquer de l’identité. C’est la construction d’une personnalité, d’un tempérament comme dit Georges Perec. Un tempérament lettré car il s’agit d’une identité lettrée. Quand on est lettré on est tout entier”.

Au total, Vanaa exposera une vingtaine de toiles à partir mardi soir et jusqu’au 23 février à la salle Muriavai de la Maison de la culture.

 

Rédaction web avec Sophie Guébel et Esther Parau-Cordette

PRATIQUE

Exposition “Ecrire”
Du 19 au 24 février
Salle Muriavai, Maison de la culture
Gratuit
Contact : 40 544 544

 

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Un dernier hommage au brigadier Loïc Ly Sao

Vive émotion ce matin au commissariat de Papeete. L’ensemble du personnel de la DSP s’est réuni pour un dernier au-revoir à Loïc Ly Sao, leur collègue décédé dans un accident de VTT, dimanche dernier au Pic Vert.

Une grande enquête santé sur les maladies non transmissibles...

Une grande enquête santé 2019-2020 démarre la semaine prochaine dans l’ensemble des archipels de la Polynésie. Edouard Suhas, chargé de recherche à l'institut Louis Malardé, et le docteur Allal Louazani, responsable du bureau des maladies non transmissibles à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), étaient nos invités pour en parler :

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV