jeudi 28 mai 2020
A VOIR

|

Une flash-mob mondiale de Ori Tahiti se prépare…

Publié le

Publié le 08/04/2019 à 14:14 - Mise à jour le 08/04/2019 à 14:14
Lecture 2 minutes

L’événement lancé en 2016 à l’initiative d’Aurore Legrain, présidente de l’association Hoa No Tahiti à Rennes, ne cesse de grandir. Cette année, au moins 29 pays et 73 villes participeront à la flash mob mondiale de Ori Tahiti le 25 mai. Et les inscriptions ne sont pas encore terminées. L’an dernier, « seulement » 24 pays avaient participé. « Cette année, de nouvelles villes inattendues nous ont rejoint, se réjoui Mareva Bouchaux, chorégraphe. Nous avons notamment des danseurs aux îles Samoa, en Afrique du Sud, en Finlande et en Suède. »

>>> Lire aussi : Ori Tahiti : 24 pays pour une flash mob internationale… mais pas Tahiti

Nouveauté pour cette édition : la flash-mob se fera sur une composition originale, créée spécialement pour l’occasion par Teanivai Apini, musicien et professeur de ukulele et to’ere en métropole. 
Une photographe et community manager a rejoint le projet. Plusieurs tutoriels ont donc été réalisés. Ils sont disponibles en ligne, et dans plusieurs langues : français, anglais, espagnol. 

Cette année, les hommes n’auront aucune excuse pour ne pas participer : la chorégraphie a été adaptée. 
Face à l’engouement, Mareva Bouchaux a créé un site internet sur lequel elle a rassemblé tous les tutoriels, la musique, les paroles, et le formulaire d’inscription à l’événement. 

>>> Lire aussi : Images – De la Hongrie aux Etats-Unis, un flashmob de ‘ori tahiti mobilise 24 pays  

La dernière participation de la Polynésie remonte à 2017. L’an dernier, le fenua était le grand absent de cet événement pourtant consacré à la danse polynésienne. Cette année, si personne de Tahiti ne s’est manifesté, une flash-mob se prépare à Bora Bora. « Personne ne s’est porté volontaire pour l’organiser à Tahiti, je ne sais toujours pas pourquoi… Mais une ancienne élève à moi vivant maintenant sur Bora organisera la flash mob là-bas cette année ! »

Manon Della-Maggiora

Les pays participants (liste provisoire)

– AUSTRALIE : Brisbane, Sydney
– BÉLARUS : Minsk
– BRESIL : Santos
– CANADA : Montréal
– CHILI : Concepción, Santiago (Angela) et Santiago (Natalia), Chillán
– ESPAGNE : Elche, Madrid, Barcelone, Valence, Gérone
– FINLANDE : Helsinki
– FRANCE : Lacanau, La Rochelle, Agen, Amiens, Uzès, Rennes, Saintes, Le Lavandou, Strasbourg, Valras Plage, Béziers, Pau, Argentan, Toulouse, Ploudalmézeau, Pau, La Trinité (Martinique!), Belfort-Montbéliard, Belfort -Montbéliard, Arcachon, Nozay, Le Coudray-Montceaux, Marseille, Brens – ALLEMAGNE: Berlin (Andrea) et Berlin (Nelly), Neumarkt (Oberpfalz), Stuttgart
– HONGRIE : Budapest – Indonésie: Jakarta
– IRLANDE : Dublin
– JAPON : Osaka
– CORÉE : Séoul
– MEXIQUE : Ensenada Baja California
– NOUVELLE-ZELANDE : Auckland, Whakatane
– POLOGNE : Poznan – RAPA NUI
– Russie : Saint-Pétersbourg, Ryazan, Volgograd, Tioumen
– SAMOA : Apia – Singapour, Singapour
– SLOVAQUIE : Bratislava
– SLOVÉNIE : Koper
– AFRIQUE DU SUD : Cape Town
– SUEDE: Stockholm
– TAHITI : Bora-Bora
– UKRAINE : Kiev
– ROYAUME-UNI : Londres
– États-Unis : Provo, Jacksonville, Atlanta, Sharon, Harker Heights (Texas), Killeen, Charleston, Delavan, Cape Coral

 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une maladie bactérienne liée à la chauve-souris étudiée en...

Des scientifiques mènent des investigations en Nouvelle-Calédonie sur une nouvelle maladie bactérienne soupçonnée d'être transmise par les chauves-souris, qui a touché entre 2012 et 2019 une quinzaine de personnes dont quatre sont mortes, a-t-on appris vendredi de source médicale.

Un séisme frappe la Nouvelle-Zélande pendant un direct de...

Un séisme de magnitude 5,6 a secoué lundi matin l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande, sans que la Première ministre Jacinda Ardern qui donnait une interview en direct à la télévision ne se départisse de son calme.

Déconfinement : les points-clés de la deuxième étape en...

Edouard Philippe a présenté jeudi la deuxième étape du déconfinement, lors de laquelle "la liberté redevient la règle et l'interdiction constitue l'exception", a-t-il indiqué, en se félicitant que les résultats sanitaires soient "bons". Toutes les restrictions qui demeurent doivent être réévaluées le 22 juin.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV