lundi 13 juillet 2020
A VOIR

|

Un concert de solidarité pour Natihei

Publié le

Une opération de solidarité pour Natihei aura lieu jeudi 10 octobre à la Maison de la culture. Le jeune talent polynésien sera en concert entouré de plusieurs grands noms de la chanson tahitienne. Intitulé "Natihei and Friends", il permettra de récolter des fonds pour que Natihei puisse poursuivre l’aventure de The Voice Kids.

Publié le 26/09/2019 à 14:14 - Mise à jour le 27/09/2019 à 13:38
Lecture 2 minutes

Une opération de solidarité pour Natihei aura lieu jeudi 10 octobre à la Maison de la culture. Le jeune talent polynésien sera en concert entouré de plusieurs grands noms de la chanson tahitienne. Intitulé "Natihei and Friends", il permettra de récolter des fonds pour que Natihei puisse poursuivre l’aventure de The Voice Kids.

La solidarité est en marche autour du petit Natihei. Sur scène le 10 octobre prochain, la star de 9 ans sera entourée de plusieurs talents du fenua : Teiva LC, Bruno Demougeot, Patrick Noble, Raumata, Nohorai mais aussi Tinalei, Noémie et Lylia. Tous ont choisi de soutenir le jeune espoir polynésien de l’émission The Voice Kids. « C’est juste génial ce qu’on va faire ! Et comme on s’entend super bien, c’est encore mieux » nous dit Noémie Thibout, jeune talent du fenua.

(Crédit photo : TFTN)

« Je suis vraiment content qu’on ait organisé ce concert pour financer mon voyage. Et je suis content aussi de chanter avec mes amis » confie Natihei Ly Sing Sao.

Des jeunes talents et des moins jeunes seront réunis pour une soirée de concert intergénérationnel. « C’est un privilège pour moi. Je me sens chanceux. Je suis très heureux de participer à ce genre d’événement qui nous permet de pouvoir faire le lien entre l’ancienne génération, nous, et la nouvelle génération qui arrive. Et de travailler avec ces jeunes talentueux, c’est super génial. J’ai même l’impression d’apprendre avec eux tous les jours » explique Bruno Demougeot, chef d’orchestre du concert.

« L’important, ce n’est pas le chant, c’est la famille « 

Natihei

Rendez-vous donc le jeudi 10 octobre au Grand théâtre de la Maison de la culture pour un geste de solidarité et le plaisir des oreilles…

Et e attendant, vous retrouverez Natihei ce vendredi à 19 h 30 sur TNTV pour les battles, avec Natihei : « Cela a été l’épreuve qui m’a le plus fait stresser car on était cinq et j’étais le seul garçon. C’était vraiment des grandes voix, qui avaient pris des cours de chant… J’ai chanté ‘Un, deux, trois’ de Jean-Jacques Goldman et d’autres chansons encore. (…) J’ai choisi Jenifer comme coach parce qu’elle chante bien, j’aime son timbre de voix, ses chansons… et elle ne parle pas beaucoup, elle est tranquille, elle ne se précipite pas trop, elle ne nous stresse pas. (…) Si jamais je ne gagne pas l’émission, ce n’est pas grave car pour moi j’ai déjà gagné (…) Et même si c’est compliqué de conjuguer l’aventure avec mes études, je ne compte pas arrêter l’école. Pour moi, sans les études je ne suis rien. Ne pas bien lire, ne pas bien calculer… ce n’est pas bien. L’important, ce n’est pas le chant, c’est la famille. S’il fallait choisir entre le chant, la famille et l’école, je choisirais la famille et l’école ».

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV