lundi 19 octobre 2020
A VOIR

|

« Tahiti à Paris » : un marché polynésien en métropole

Publié le

ÉVÉNEMENT - Ce mercredi 22 mai s’est ouvert à Paris la troisième édition du marché polynésien "Tahiti à Paris". Artisanat, culture et traditions sont mis en avant et les visiteurs sont totalement séduits.

Publié le 23/05/2019 à 14:10 - Mise à jour le 20/06/2019 à 15:32
Lecture 2 minutes

ÉVÉNEMENT - Ce mercredi 22 mai s’est ouvert à Paris la troisième édition du marché polynésien "Tahiti à Paris". Artisanat, culture et traditions sont mis en avant et les visiteurs sont totalement séduits.

Perles, monoï, pareu, fausses fleurs pour mettre dans les cheveux… les incontournables de la culture polynésienne sont actuellement à l’honneur au marché polynésien organisé à la capitale française par la Délégation de la Polynésie française. De quoi réchauffer le cœur des visiteurs, dont certains sont déjà venus au fenua et souhaitent ainsi se remémorer quelques souvenirs en achetant des produits qu’ils ne trouvent pas habituellement au métropole comme du pain coco ou certains jus de fruits.

À l’étage du marché, place aux ateliers. Si certains en profitent pour se faire tatouer, les plus manuels découvrent l’art de raccommoder en confectionnant un tifaifai. « On en offre pour les mariages, les naissances, et même pendant la disparition de quelqu’un qui est très cher » explique Béatrice Legayic, présidente de l’association « Te api nui o te Tifaifai ». Sashimi, poisson cru, pua taro , gâteau à la banane : les visiteurs les plus gourmets, eux, se régalent avec les petits plats concoctés par la cheffe cuisinière Teruru.

Une chose est sûre, le public est conquis et les participants sont satisfaits. Ces 5 jours de manifestation sont une aubaine pour eux. « Il y a énormément de monde car ça commence à être connu comme c’est déjà la troisième édition. Il y a une bonne communication » nous dit Jean-Claude Giraud, représentant de « Tahitian Secrets » .

Au fil des ans, le marché s’agrandit. Pour cette troisième édition, 21 exposants ont répondu à l’appel de la délégation polynésienne à Paris. Il prendra fin le dimanche 26 mai, jour de la fête des mères.

REPORTAGELaura Striano

infos coronavirus

Au lendemain des élections, la Nouvelle-Zélande enregistre un cas de coronavirus

La Nouvelle-Zélande a fait état dimanche d'un nouveau cas de coronavirus, deux semaines après une déclaration de la Première ministre Jacinda Ardern qui se félicitait que son pays ait "de nouveau vaincu le virus".

Faa’a : l’enterrement d’un cas de Covid-19 crée la psychose

Le premier enterrement d’une victime du coronavirus a Faa’a a eu lieu ce dimanche matin au cimetière de Saint-Hilaire. Un enterrement qui a suscité de vives inquiétudes chez une riveraine qui craint d’être contaminée par la dépouille mais qui, paradoxalement, dénonce également les travaux de la commune. Ces derniers ont en effet créé un espace réservé aux personnes décédées du Covid, ce qui l’empêche désormais de sortir se promener.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Faa’a : l’enterrement d’un cas de Covid-19 crée la...

Le premier enterrement d’une victime du coronavirus a Faa’a a eu lieu ce dimanche matin au cimetière de Saint-Hilaire. Un enterrement qui a suscité de vives inquiétudes chez une riveraine qui craint d’être contaminée par la dépouille mais qui, paradoxalement, dénonce également les travaux de la commune. Ces derniers ont en effet créé un espace réservé aux personnes décédées du Covid, ce qui l’empêche désormais de sortir se promener.

Au lendemain des élections, la Nouvelle-Zélande enregistre un cas...

La Nouvelle-Zélande a fait état dimanche d'un nouveau cas de coronavirus, deux semaines après une déclaration de la Première ministre Jacinda Ardern qui se félicitait que son pays ait "de nouveau vaincu le virus".

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV