vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Maxime Zecchini, le pianiste virtuose de la main gauche, au fenua

Publié le

Le virtuose du piano à main gauche Maxime Zecchini se produira mercredi et vendredi sur la scène du conservatoire. Invité par Musique en Polynésie, l’artiste a rencontré ce mardi des élèves des classes CHAM. Une rencontre placée sous le jeu des questions réponses et de quelques notes de musiques. Maxime Zecchini fait partie de ces rares pianistes à maitriser parfaitement l’instrument à une seule main.

Publié le 31/08/2022 à 9:03 - Mise à jour le 31/08/2022 à 9:10
Lecture 2 minutes

Le virtuose du piano à main gauche Maxime Zecchini se produira mercredi et vendredi sur la scène du conservatoire. Invité par Musique en Polynésie, l’artiste a rencontré ce mardi des élèves des classes CHAM. Une rencontre placée sous le jeu des questions réponses et de quelques notes de musiques. Maxime Zecchini fait partie de ces rares pianistes à maitriser parfaitement l’instrument à une seule main.


Ils ne sont que 3 au monde à jouer le répertoire du piano pour la main gauche. Parmi eux, Maxime Zecchini. Après avoir terminé sa tournée en Nouvelle-Zélande, le virtuose fait escale à Tahiti pour la deuxième fois. Avant de jouer devant le public, l’artiste a partagé sa passion avec des élèves de classe musique, impressionnés par son talent. “Ma main gauche joue sur tout le clavier, et je joue la mélodie avec le pouce et le deuxième doigt, et je joue l’accompagnement avec les doits 3, 4 et 5. C’est magique. C’est tout un travail assez subtil pour donner la sensation que les deux mains jouent” précise le musicien.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Avec ses mains, le pianiste partage sa passion et se prête au jeu des questions – réponses. Maxime Zecchini a joué ses premières notes à l’âge de 5 ans et n’a jamais cessé depuis de poser ses mains sur le clavier. C’est en explorant le concerto pour la main gauche de Maurice Ravel qu’il s’est fasciné pour cette façon de jouer : “Il faut être un peu fou pour se lancer dans cette épopée. Il faut découvrir de nouvelles partitions, faire un travail de recherche… C’est un travail de découverte”. Tout le talent résulte d’un travail minutieux de transcription.

Maxime Zecchini se produira dans le grand auditorium du Conservatoire artistique, mercredi et vendredi soir.

infos coronavirus