jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Mahealani Amaru fait ses premiers pas au théâtre du Châtelet à Paris

Publié le

La jeune artiste polynésienne, remarquée pour sa sensibilité et son sens de l'interprétation, est l'une des neuf comédiennes à jouer dans une pièce, "Au nom de toutes", qui dénonce les violences conjugales.

Publié le 16/07/2020 à 11:18 - Mise à jour le 16/07/2020 à 11:19
Lecture < 1 min.

La jeune artiste polynésienne, remarquée pour sa sensibilité et son sens de l'interprétation, est l'une des neuf comédiennes à jouer dans une pièce, "Au nom de toutes", qui dénonce les violences conjugales.

Médaille d’or 2018 du Conservatoire en danse traditionnelle et lauréate pour la Polynésie du concours d’intégration des jeunes artistes de l’outre mer à l’école nationale de Limoges, Mahealani Amaru poursuit son parcours en métropole. Un parcours brillant : la première polynésienne à avoir intégré une école nationale de théâtre est aujourd’hui sur la scène du théâtre du Châtelet à Paris.

Lire aussi : Mahealani Amaru veut « s’engager encore plus » pour la culture polynésienne

Mahealani joue dans la pièce Au nom de toutes, qui dénonce les violences conjugales. Elle interprète le rôle d’une femme de 31 ans, Morgane, auto-entrepreneure, qui a subi des violences psychologiques et physiques : « Elle dégage un message d’espoir et de force pour toutes les femmes. Ce projet m’est très sensible, parce que c’est porteur de message, un espoir pour toutes ces femmes qui sont battues dans leur couple et qui n’osent pas en parler », explique la jeune femme.

Un rôle qu’elle jouera… en reo Tahiti. « Pour ma partie d’actrice, j’ai eu de la chance que la metteuse en scène, Danielle Gabou, m’ait laissé incarner ce personnage en tahitien. C’est ma grand-mère qui m’a aidé à traduire mon texte dans le but de ne pas faire d’erreur syntaxique. »

La pièce a été enregistrée et sera diffusée en télévision.

infos coronavirus