samedi 15 mai 2021
A VOIR

|

Le doyen de Faa’a fête ses 100 ans

Publié le

Publié le 26/05/2017 à 14:38 - Mise à jour le 26/05/2017 à 14:38
Lecture 2 minutes

Né le 29 mai 1917 à Faa’a, Maxime Aubry fait partie des premiers Polynésiens volontaires à avoir répondu à l’appel du général de Gaulle le 18 juin 1940. Il a combattu les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été décoré de la Légion d’honneur et de la croix de guerre 1939-1945. Cette semaine, René Bidal lui remettra la médaille du Haut-commissariat, gravée à son nom.

Le traumatisme de la guerre ne lui a pas fait perdre sa joie de vivre. Il évoque ces années avec légèreté : « Moi j’ai été là-bas pour sortir d’ici et aller me promener, je ne savais pas ce que c’était que la guerre. Je voulais aller voir les filles de l’extérieur ! Aujourd’hui je veux dire aux jeunes qu’il faut aller à l’armée ! C’est la seule sortie. Tu es logé, tu as le ma’a, tu es payé, tu as le docteur quand tu es malade mais évidemment il y a aussi des coups durs », lance-t-il avec humour. 

Il a fêté ses 100 ans aujourd’hui au côté de 350 invités. Édouard Fritch, Oscar Temaru étaient présents. 

«Maxime fait partie de notre histoire. Je pense à tout ce que nous avons vécu ensemble. Nous venons chaque année pour fêter son anniversaire et plus le temps passe, plus il avançait les 100 ans ! C’est chose faite ! », se réjouit le maire de Faa’a.

Espérons que Maxime Aubry fête ses 101 avec la même forme l’année prochaine pour continuer à perpétuer le devoir de mémoire. 

Maxime Aubry, heureux de célébrer ses 100 ans :

infos coronavirus