samedi 6 juin 2020
A VOIR

|

Heiva Taure’a : une deuxième soirée écourtée par la pluie

Publié le

Publié le 09/03/2019 à 16:11 - Mise à jour le 09/03/2019 à 16:11
Lecture 2 minutes

C’est la Presqu’île qui a ouvert la deuxième soirée du Heiva Taure’a, samedi 9 mars. Une première pour les élèves de Taravao qui n’avaient pas participé à la première édition. Le thème de leur spectacle : Te tautai ‘auhopu I Tautira, qui raconte la pêche aux bonites à Tautira.

« On jouait le rôle des pêcheurs, et les filles, c’étaient les poissons qui se faisaient attraper » explique Aihau Georget, élève de 4e au collège de Taravao.

Venait ensuite le tour des Raromatai, sur le thème de Tahaa, mère sacrée. « Cela parle de la pollution et de la nature. Au début de l’histoire, Tahaa est une île remplie de merveilles, et à cause de l’insouciance des hommes, Tahaa est devenue une île souillée. Ensuite, la pollution va prendre le dessus, et la nature se meurt » nous dit Yency, élève de 3e au collège de Tahaa.

Et si parler en tahitien devant un public aguerri n’est déjà pas une mince affaire, convaincre ne l’est pas moins. « Pour les enfants des îles, le tahitien est une langue qui parle, par contre, au niveau du orero, ce n’est pas une récitation. Il doit se faire avec son âme et toutes ses tripes », déclare le membre de la famille de l’une des danseuses.

La pluie a eu raison des trois dernières prestations, reportées à cet après-midi et diffusées en direct sur la page Facebook de TNTV.

Ce dimanche, les Marquises et Moorea sont attendues sur scène. Cette dernière soirée s’achèvera par la remise des prix.
 

Rédaction web avec Laure Philiber

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Rosina, l’une des premières basketteuses du fenua, décorée de...

Elle est l’une des premières femmes joueuses de basket-ball à Tahiti. Et depuis 1966 jusqu'à aujourd'hui, elle est présidente de la section basket de l’AS JT. Rosina Layton-Thunota, 85 ans, a été élevée ce matin par le président Edouard Fritch au rang de chevalier de l’ordre de Tahiti Nui.

Produire moins de déchets : « un défi que tout...

Bilan positif pour la 2ème édition du défi Zéro Déchet lancé par l’OFB, l'Ademe, Fenua Ma et l’association. Elle a rassemblé l'an dernier 22 familles, toutes volontaires pour réduire le poids de leurs déchets. Il y a eu 50% de déchets en moins jetés dans les poubelles noires et 85% de réduction pour les déchets ménagers.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV