fbpx
vendredi 21 février 2020
A VOIR

|

Emmanuel Macron ne défendra pas le ‘ori tahiti devant l’Unesco cette année

Publié le

Publié le 31/01/2019 à 16:48 - Mise à jour le 31/01/2019 à 16:48
Lecture 2 minutes

C’est une déception pour le monde culturel local. Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, ce vendredi à Paris lors du grand débat national avec les élus ultramarins, qu’il soutiendrait cette année l’inscription de la yole martiniquaise au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Les Etats ne pouvant soutenir qu’un projet, le ‘ori tahiti devra donc attendre son tour.
 
En effet, la Polynésie française, représentée par une délégation menée par le ministre de la Culture Heremoana Maamaatuaiahutapu, avait présenté le 23 novembre dernier, face au Comité du patrimoine ethnologique et immatériel français (CPEI), le dossier d’inscription à l’Unesco de la pratique du ‘ori tahiti.
 
Salué à l’unanimité par les membres du comité tant pour la qualité du dossier présenté que pour son rôle social et la performance dansée, le dossier a alors été retenu par le CPEI et transmis, avec trois autres dossiers, pour arbitrage final.
 
“Aussi, le gouvernement de la Polynésie française est attristé et déplore d’apprendre par voie de presse que le président de la République, Emmanuel Macron, a précisé l’intention de la France de présenter le dossier de la Yole Martiniquaise à l’inscription sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, fait savoir la présidence par voie de communiqué.
 
Malgré ce manque de communication, nous exprimons tout notre soutien en faveur de ce dossier porté par la population martiniquaise. Cette embarcation de pêche et de course traditionnelle ne manquera pas de passionner l’auditoire de l’Unesco.
 
Précisons toutefois que le choix fait par le président de la République ne remet, en rien, en cause les valeurs et la beauté de notre ‘ori tahiti, déjà reconnu depuis de nombreuses années par la communauté internationale”
, conclut le communiqué.
 
La demande d’inscription de la yole martiniquaise au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco date de 2017.
 

Rédaction web, avec communiqué

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X