mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

DJ Harmelo et Jade L à la conquête de la scène musicale

Publié le

DJ Harmelo et Jade L sont des frère et sœur qui partagent la même passion pour la musique. Le premier est bien connu de la jeunesse polynésienne pour la faire bouger sur des rythmes du moment. La deuxième a envahi les réseaux sociaux de sa voix avec la chanson de prévention Mets ton masque.

Publié le 17/11/2020 à 16:23 - Mise à jour le 17/11/2020 à 19:21
Lecture 3 minutes

DJ Harmelo et Jade L sont des frère et sœur qui partagent la même passion pour la musique. Le premier est bien connu de la jeunesse polynésienne pour la faire bouger sur des rythmes du moment. La deuxième a envahi les réseaux sociaux de sa voix avec la chanson de prévention Mets ton masque.

Quand l’un entreprend quelque chose, l’autre n’est jamais bien loin. Ils ont beau avoir cinq années d’écart, la complicité entre DJ Harmelo et Jade L s’apparente à celle de jumeaux. Jusque dans leur parcours musical. Tous deux ont appris à jouer de la batterie, d’abord à La Réunion, où ils ont vécu 5 ans, puis au Conservatoire artistique de la Polynésie française une fois revenus au fenua. Ils se sont également essayés au piano. Et puis l’année dernière, le grand frère s’est mis à un autre instrument : les platines.

« Je me suis beaucoup entraîné à la maison au début. Après j’ai suivi deux mois de stage au Paradise avec DJ Tapside, qui m’a appris les bases du DJing. Et c’est là que je me suis dit : ça me plaît et c’est ça que je veux faire, indique DJ Harmelo. Petit à petit j’ai essayé de postuler dans toutes les autres boîtes. Au début c’est compliqué, parce qu’on ne te prend pas vraiment au sérieux, donc j’avais beaucoup de refus. Et avec un peu de persévérance, j’ai rencontré T-Unit qui m’a donné une chance lors d’une de ses soirées au Morrison. Depuis je mixe assez souvent et ça fait super plaisir. »

La petite sœur, elle, s’est révélée avec un autre instrument pendant le confinement : sa voix. Le duo a mis à profit ce temps d’isolement pour travailler sur le premier single de Jade, Hold Me Closer. « Aujourd’hui on est à 70.000 vues, sourit la jeune fille. Ensuite j’ai fait deux sets au Morrison où j’ai chanté Hold Me Closer et c’était génial. J’ai partagé ma chanson qui parle de séduction, de coquinerie et le fait de pouvoir la chanter devant les gens, certes c’était impressionnant, mais c’était aussi génial de vivre cette scène. »

La musique au service de la prévention

Tout récemment, le duo a été choisi par la direction de la Santé pour réaliser la chanson de leur campagne de prévention sur le port du masque. Le chanteur Guetto les a rejoints dans l’aventure. Le résultat ? Un titre entraînant aux paroles entêtantes. Un succès sur les réseaux sociaux, et notamment sur TikTok, où un challenge avait été lancé.

« Sachant qu’en ce moment c’est une période difficile avec le covid-19, c’est un virus très mortel et du coup avec Mets ton masque, on a voulu sensibiliser les jeunes et leur dire que le masque ne résout pas tout, mais ça ralentit la propagation parce qu’on n’a pas encore trouvé de vaccin et donc il faut faire vraiment gaffe », confie Jade.

Leur mère, leur pilier

On dit souvent que derrière chaque grand homme se cache une femme. Dans notre cas, on dirait plutôt que derrière un frère et une sœur qui entreprennent de se lancer dans la musique se cache une mère investie.

La maman est sur tous les fronts pour accompagner ses enfants. C’est d’ailleurs elle qui nous avait contactés pendant le confinement pour parler de l’initiative de son fils et quelques autres DJs de diffuser en live Facebook des sets de ‘mix’.

> Lire aussi : Confinement : des ‘mix’ en live sur Facebook pour danser chez soi comme en soirée

« Ça fait plaisir qu’elle nous soutienne, déclare Harmelo avec le sourire. Elle s’est mise sur les réseaux pour essayer de nous suivre, nous donner des conseils. C’est un gros pilier dans notre vie. Elle était aussi dans la musique, elle a fait du piano et beaucoup de chant lyrique. Elle aide beaucoup Jade pour le chant. Elle donne un avis extérieur à notre génération et à la musique actuelle, donc c’est bien d’avoir ce contraste. »

Un futur qui rime avec musique 

L’avenir, le frère et la sœur ne l’imaginent pas sans musique. « On vit les choses qu’on fait. On vit musique, on respire musique, insiste Harmelo. Le matin on se lève, il y a toujours Jade qui est en train de jouer à la guitare, moi je suis en train d’essayer de nouvelles compos. »

Harmelo en est certain, il veut être DJ producteur à temps plein. « Quand on mixe dans les festivals ou en boîte de nuit, on voit les gens et on sent qu’on arrive à faire passer une énergie avec le public et c’est réciproque et c’est là qu’on se dit wouaw, ce métier c’est vraiment un beau truc », souffle-t-il.

Jade, elle, se laisse le temps. « Je suis toujours au lycée. Je prévois de faire des études de droit, mais faire de la musique avec mon frère, ça reste un plaisir partagé génial. Pour l’instant je suis la seule fille qui fait des musiques avec les DJs, donc je vais essayer d’en faire un max pour pouvoir m’épanouir. »

Une chose est donc certaine, on n’a pas fini d’entendre parler d’eux.

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.