vendredi 18 octobre 2019
A VOIR

|

“De Hawai à Tahiti”, un festival découvrir la culture polynésienne

Publié le

Publié le 11/11/2017 à 10:19 - Mise à jour le 11/11/2017 à 10:19
Lecture 2 minutes

Au programme : couture, initiation à la danse tahitienne et aussi des cours de tressage qui réunissent tout âge et tout niveau. C’est un véritable plongeon en enfance pour Emilie. Celle qui a vécu à Tahiti entre ses 3 et 7 ans redécouvre d’un œil nouveau cette tradition ancestrale et en profite pour la faire partager à ses enfants.
 
“La maitresse nous apprenait ce que Claudia nous apprend aujourd’hui. Je mesure aujourd’hui la chance que j’ai eu d’avoir été élevée dans un environnement aussi différend, dans une culture aussi riche et si généreuse et aussi connectée à la terre. Aujourd’hui, quand on est à Paris, cela a d’autant plus d’importance que ce sont des éléments complètement absents de notre quotidien.”, explique Emilie Duverger.
 
 
Si la plupart des personnes présentes sont initiés à la culture du fenua, d’autres comme Sabine Rober sont venues découvrir pour la première fois un petit pan de l’histoire polynésienne, en s’initiant au tressage. “C’est très beau, c’est apaisant. On est complètement déconnecté. On est à Paris, et en même temps on est ailleurs.”
 
 
Derrière cet événement, une professeure de danse polynésienne à plein temps qui se bat pour faire connaître l’esprit du mana. Avec son association créée il y a tout juste un an, Claudia Taina, directrice artistique de l’association Mana Loa, espère pouvoir multiplier les découvertes culturelles.
 
“Si on arrive à le faire une fois dans l’année, et avoir toujours plus de monde qui s’intéresse à cette culture, ce sera déjà super. Pour l’instant, c’est le cas car chaque année, on a de plus en plus de personnes qui viennent découvrir par le biais des ateliers ou les cours réguliers, notre culture.”
 
 

Rédaction web avec Solène Boissaye

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Kassav’ au fenua pour son 40ème anniversaire

C'est la deuxième fois que Kassav' vient au fenua, et cette fois, c'est pour son 40ème anniversaire ! Ils joueront ce soir à To'ata. Jacob Desvarieux, le chanteur du groupe de zouk, était notre invité :

Surf : le Français Jérémy Flores qualifié pour les...

https://www.facebook.com/FFsurf/videos/2504543452957295/ L'aventure s'est terminée pour notre Spartan Michel Bourez et le Français Jérémy Flores, compagnon de la Tahitienne...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X