vendredi 20 septembre 2019
A VOIR

|

40 écoles de ‘ori tahiti sur la scène du grand théâtre

Publié le

Publié le 08/05/2019 à 13:26 - Mise à jour le 08/05/2019 à 13:26
Lecture 3 minutes

Le Heiva des écoles est le rendez-vous incontournable des écoles de danse traditionnelle, de ‘ukulele et de percussions de Polynésie française. Depuis sa création à l’occasion des 2e jeux de la francophonie, le Heiva des écoles n’a cessé de prendre de l’ampleur : de trois écoles à ses débuts en 1994, il rassemble cette année 40 écoles. Ces milliers de jeunes danseurs et danseuses incarnent, sans aucun doute, la vitalité et la relève de la culture polynésienne.

Depuis plusieurs années, cette rencontre ne se limite plus aux seules écoles de danse : le public a pu découvrir et apprécier le travail des écoles de percussions et de ‘ukulele dans le même cadre. Des écoles qui ne se présentaient pas auparavant au Heiva des écoles, mais qui y ont pourtant toute leur place. Cette année, l’événement accueillera notamment parmi les nouveaux venus une école de chants traditionnels.

Ce 25e Heiva des écoles de danse et de musiques traditionnelles se déroulera du 5 au 16 juin sur la scène du grand théâtre de la Maison de la culture.
 

D’après un communiqué

Le programme : 
Mercredi 5 juin :
Première séance

– 18h-18h45 : Tupuna Ukulele
– 18h55-19h40 : ‘Ori Hei
Deuxième séance
– 20h-20h30 : Mana Hotu
– 20h40-21h10 : Vaheana

Jeudi 6 juin :
Première séance

– 18h-18h30 : Teikohai
– 18h40-19h10 : ‘Ori Atea
Deuxième séance
– 20h-20h30 : Arata’i
– 20h40-21h25 : ‘Ori Tuahiti

Vendredi 7 juin :
Première séance

– 18h-18h30 : Kurahei
– 18h40-19h25 : Tamarii Poerava
Deuxième séance
– 20h-20h45 : Heiragi
– 20h55-21h40 : Tauariki

Samedi 8 juin :
Première séance

– 17h-17h45 : Turereura
– 17h55-18h40 : Heihere Moorea
Deuxième séance
– 19h-19h45 : Hei ‘Ori
– 19h55-20h25 : Association Malama Honua Tahiti Iti

Dimanche 9 juin :
Première séance

– 16h-16h45 : Monoihere
– 16h55-17h25 : Tetuahuraiti
– 17h35-18h05 : Hura i Moorea
Deuxième séance
– 19h-19h30 : Herehani
– 19h40-20h25 : Arato’a
– 20h35-21h20 : Arato’a

Mercredi 12 juin :
Première séance

– 18h-18h45 : ‘Ori Tahiti By Patricia
– 18h55-19h25 : Tahiti Choir School
Deuxième séance
– 20h-20h30 : Toa No Tipaepo
– 20h40-21h10 : Nivai

Jeudi 13 juin :
Première séance

– 18h-18h45 : Hanihei
– 18h55-19h40 : Nonahere
Deuxième séance
– 20h-20h30 : Temanutiaitau
– 20h40-21h10 : A ‘Ori Mai

Vendredi 14 juin :
Première séance

– 18h-18h45 : Tamariki Poerani
– 18h55-19h40 : Tamariki Poerani
Deuxième séance
– 20h-20h45 : Centre culturel Arioi
– 20h55-21h40 : Matehaunui

Samedi 15 juin :
Première séance

– 17h-17h30 : Hula Vahine
– 17h40-18h25 : Mana Here
Deuxième séance
– 19h-19h45 : Manohiva
– 19h55-20h35 : Hei Tahiti

Dimanche 16 juin :
Première séance

– 17h-17h30 : Hana Pupu ‘Ori Tahiti
– 17h40-18h10 : Vahinerii
Deuxième séance
– 19h-19h45 : Rainearii
– 19h55-20h25 : Tahiti Ora

Informations pratiques :

Du mercredi 5 au dimanche 16 juin au grand théâtre de la Maison de la culture.

Tarifs à la séance :
Tarif adulte : 1 500 Fcfp
Tarif enfant de moins de 12 ans : 500 Fcfp
Tarif PMR : 500 Fcfp

Tarif pour deux séances d’affilée : en vente sur place uniquement
Tarif adulte : 2 000 Fcfp (soit 1 000 Fcfp la séance)
Tarif enfant de moins de 12 ans : 1 000 Fcfp (soit 500 Fcfp la séance)
Tarif PRM : 1 000 Fcfp

Gratuit pour les enfants de moins de 2 ans

Ouverture de la billetterie le lundi 13 mai :
Billets en vente sur place (caisse dans le hall du grand théâtre), en journée continue du lundi au jeudi de 8h à 17h et le vendredi de 8h à 16h
Sur place 1 heure avant les soirées.
En ligne sur www.heiva.org ou www.maisondelaculture.pf
Billetterie en ligne : majoration de 100 Fcfp sur chaque billet (frais bancaires)

Renseignements : 40 544 544 / www.heiva.org

 

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux