lundi 26 juillet 2021
A VOIR

|

Célébrations de la fête de l’autonomie en Polynésie

Publié le

La 34ème célébration de la fête de l’Autonomie s’est tenue ce mardi 29 juin, dans les jardins de Paofa’i et dans plusieurs îles de Polynésie.

Publié le 29/06/2021 à 22:28 - Mise à jour le 29/06/2021 à 22:28
Lecture 3 minutes

La 34ème célébration de la fête de l’Autonomie s’est tenue ce mardi 29 juin, dans les jardins de Paofa’i et dans plusieurs îles de Polynésie.

A Papeete, les festivités ont commencé en fin d’après-midi. En l’absence du président Edouard Frtich, actuellement à Paris pour la table ronde de haut niveau sur le nucléaire, la cérémonie était présidée par le Vice-président, Tearii Alpha et le Haut-commissaire, Dominique Sorain.

Dans son discours, Tearie Alpha n’a pas manqué rendre hommage à ceux qui, ont dirigé le pays: “trente-sept ans après l’adoption du premier statut d’autonomie de 1984, nous n’avons pas à rougir de ce que ces hommes qui, à un moment donné de notre histoire, se sont vu confier la destinée de notre pays, Et même si tout n’est pas parfait, mais pour ma part, je ne connais pas de pays où règne la perfection, on peut affirmer que Gaston FLOSSE, Jacques TEUIRA, Alexandre LEONTIEFF, Oscar TEMARU, Gaston TONG SANG et aujourd’hui notre Président, Edouard FRITCH, chacun d’eux, à sa manière, a su apporter sa pierre à l’édifice commun et contribuer à bâtir la Polynésie française d’aujourd’hui.”

Après la cérémonie protocolaire sur la place de l’Autonomie, la délégation a inauguré le village des artisans, installé sur l’esplanade Toata dans le cadre du festival Tahiti ti’a mai.

A Ua Huka aussi on a célébré ce 29 juin, cela faisait 2 ans que la Fête de l’autonomie n’avait pas été organisée sur cette île des Marquises. La journée à débutée avec le traditionnel défilé et la levée des drapeaux au rythme des hymnes respectifs, sur le site culturel Te Tumu.

Puis les chants et danses de chaque vallées ont pris le relais. Cette année les femmes ont pu participer à un concours de confection de paniers en palmes de cocotiers, tandis que les hommes ont réalisé une sculpture libre. Les candidats n’avaient pas le droit d’utiliser d’outils électriques. Le traditionnel et très attendu concours de copie a permis à la population de voir des pièces magnifiques. Cette année encore le jury aura eu du mal à départager les candidats.

A midi un grand repas était offert par la commune aux habitants avec un grand four marquisien: cochon, poisson cru, fei et autres mets marquisiens ont éveillé les papilles de convives. A 17h la remise des prix des concours clôturait cette journée récréative qui a permis à la population de Ua Huka de renouer avec ses traditions.

infos coronavirus