vendredi 20 septembre 2019
A VOIR

|

Séisme en Indonésie : 5 000 personnes disparues et près de 2 000 morts

Publié le

Publié le 07/10/2018 à 9:10 - Mise à jour le 07/10/2018 à 9:10
Lecture 3 minutes

1 944 corps ont été découverts dans la ville de Palu et ses environs, dévastés par un séisme de magnitude 7,5 suivi d’une vague meurtrière le 28 septembre, a indiqué Muhammad Thohir, le porte-parole local de l’armée. “Ce chiffre devrait encore monter, puisque nous n’avons pas encore reçu l’ordre d’arrêter de rechercher des corps”, a précisé le responsable à l’AFP.

Les autorités craignent que jusqu’à 5 000 personnes soient disparues, prisonnières des décombres. Il n’y a quasiment plus d’espoir de retrouver des survivants à présent et les efforts se concentrent désormais sur la récupération des corps et leur comptage. Or le temps presse : l’agence de gestion des catastrophes a indiqué que les recherches se poursuivraient jusqu’au 11 octobre, date à laquelle les disparus seront considérés comme présumés morts.

>>> Lire aussi : Indonésie : les humanitaires alertent sur le sort des enfants

“Sur la base des informations des chefs (de village) de Balaroa et Petobo, environ 5 000 personnes n’ont pas été retrouvées”, a déclaré à la presse le porte-parole de l’agence indonésienne de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho

“Néanmoins, les autorités tentent toujours de confirmer ce chiffre et de réunir des données. Il n’est pas facile d’obtenir le nombre exact de ceux qui sont pris au piège dans les glissements de terrain, la liquéfaction (du sol), ou la boue”, a ajouté M. Sutopo.

> Des lieux de sépultures collectives

Petobo, un rassemblement de villages, a été quasiment rayé de la carte. Une grande partie de ce quartier de Palu s’est enfoncée dans la terre comme aspirée, quand les secousses telluriques ont transformé le sol en sables mouvants, un processus connu sous le nom de liquéfaction. À Balaroa, un vaste complexe de logements sociaux quasiment englouti par la boue, Gopal cherche des signes de son oncle et sa tante dans les débris. “Même s’ils arrêtent, nous continuerons les recherches nous-même”, assure-t-il, alors que les pelleteuses et des sauveteurs fouillaient lundi les décombres.

Le gouvernement envisage de faire de deux localités proches de Palu, Petobo et Balaroa, qui ont été anéanties dans la catastrophe, des lieux de sépultures collectives, et de les laisser en l’état.

Lire aussi : Mort dans le séisme en Indonésie, un contrôleur aérien devient un héros 

Mais l’espoir de retrouver des survivants est quasiment réduit à néant. “On est à J 10. Ce serait un miracle de trouver quelqu’un en vie”, a déclaré à l’AFP Muhammad Syaugi, chef de l’agence indonésienne de recherches et de secours.

Quelque 200 000 personnes ont un besoin urgent d’aide humanitaire dans la région. La nourriture et l’eau potable manquent et de nombreuses victimes qui ont tout perdu dépendent de l’aide pour survivre.  L’aide humanitaire commence à être déployée plus largement alors que des ONG et l’armée parviennent petit à petit à surmonter les obstacles logistiques. Mais dans les zones les plus reculées, l’étendue des dégâts est encore inconnue et les premiers hélicoptères parviennent tout juste à amener des vivres et du matériel. La Croix-Rouge a estimé lundi avoir soigné plus de 1 800 personnes dans ses cliniques et apporté des premiers secours à un nombre équivalent de victimes.
 

Rédaction web avec AFP

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Une Tahitienne championne de padel tennis

Léa Moerava Godallier est la numéro 2 française au classement de la Fédération Française de Tennis (FFT). Depuis septembre, elle s’est installée à Madrid car elle a intégré le circuit professionnel : le World Padel Tour qui regroupe tous les meilleurs joueurs mondiaux.

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

© Copyright 2019 - Tahiti Nui Télévision | Mentions légales | Conditions générales d'utilisation |