jeudi 6 octobre 2022
A VOIR

|

Nouvelle-Zélande : une vingtaine de cétacés échoués retrouvés morts

Publié le

Près de 30 dauphins pilotes sont morts en s'échouant ensemble sur une plage néo-zélandaise, connue pour être un piège mortel pour les géants des mers, ont annoncé vendredi les autorités.

Publié le 19/03/2022 à 10:01 - Mise à jour le 19/03/2022 à 10:04
Lecture < 1 min.

Près de 30 dauphins pilotes sont morts en s'échouant ensemble sur une plage néo-zélandaise, connue pour être un piège mortel pour les géants des mers, ont annoncé vendredi les autorités.

Selon le service de l’Environnement, 34 globicéphales noirs, de la famille des dauphins, ont été retrouvés jeudi échoués à Farewell Spit, pointe reculée de l’Ile Sud, dont 29 étaient déjà morts.

Les rangers ont pris en charge les cinq survivants, mais “les cétacés ont passé un certain temps hors de l’eau”, a expliqué le porte-parole du service, Dave Winterburn.

“Bien que cet événement soit malheureux, les échouages de baleines sont un phénomène naturel”, a-t-il ajouté. “On ignore la cause de cet échouage”.

Farewell Spit, un cordon littoral de 26 km formant un crochet dans la mer, a été le théâtre d’une dizaine d’échouages de globicépales noirs, aussi appelés dauphins pilotes, ces quinze dernières années.

Le plus important s’est produit en février 2017, avec plus de 700 mammifères piégés, dont 250 sont morts.

Les scientifiques peinent à s’accorder sur les raisons qui rendent cette plage si meurtrière.

Une théorie veut que la pointe crée un fond marin peu profond dans la baie qui interfère avec les systèmes de navigation par sonar des cétacés.

Les dauphins pilotes, cétacés les plus rencontrés dans les eaux néo-zélandaises et pouvant atteindre six mètres de long, sont particulièrement sujets aux échouages collectifs.

infos coronavirus