lundi 14 juin 2021
A VOIR

|

Mick Fanning fait son retour à J Bay

Publié le

Publié le 28/06/2016 à 10:10 - Mise à jour le 28/06/2016 à 10:10
Lecture 3 minutes

La finale de la J-Bay Open a pris l’an dernier des allures de film d’horreur. Le surfeur Mick Fanning, bien connu du spot pour y avoir été sacré champion à trois reprises, (2002, 2006,2014), avait manqué de justesse de se faire dévorer par un requin. Les images du champion se faisant attaquer étaient si choquantes qu’elles ont été vues plusieurs millions de fois sur le net.

Pourtant, force est de constater qu’il en faut plus pour traumatiser le surfeur de Penrith. Il y a quelques jours, il est retourné surfer le spot de la côte sud-africaine (voir vidéo).  » Je ne savais pas comment ma première session allait se passer, mais après avoir pris ma première vague, tout est rentré dans l’ordre. J’adore toujours autant cet endroit !  » a t’il déclaré aux journaliste de la World Surf League.

À une dizaine de jours du lancement du J-Bay Open (6 – 17 juillet), sixième des onze étapes du tour 2016, l’Australien est plus déterminé que jamais. « Je tenais à revenir, mettre le mauvais de côté et aller de l’avant.  »

 » J’ai tellement de bons souvenirs sur ce spot qu’il ne serait pas juste de rester sur cette mauvaise note » explique t-il. « C’est comme tout. Si tu sautes sur une moto-cross, tu a beau avoir tout l’équipement de protection, tu peux quand même te briser la nuque. J’essaie de rester positif. J’ai surfé dans beaucoup d’endroits où il y a des requins et ça ne m’a jamais inquiété. Ça fait partie intégrante du surf. Tout ce qu’on peut faire c’est mettre en place toutes les mesures possibles pour assurer la sécurité des surfeurs. Mais on ne va pas mettre une cage autour de J-Bay.  »

Pourtant, sa terrifiante rencontre avec le un requin blanc reste gravée dans sa mémoire. « Je sais qu’il va y avoir des souvenirs qui vont me revenir quand je serais à l’eau pendant la compétition, mais je vais juste essayer de voir le bon côté des choses, même si je pense que je vais m’assurer qu’il y a bien du monde autour de moi pour surveiller! Je suis sûr qu’après ma première vague tout rentrera dans l’ordre. « 

   Sécurité renforcée

Cette année, la WSL déploiera un important dispositif pour assurer la sécurité des surfeurs à J Bay. Une water patrol supplémentaire a été mobilisée.  Des bouées  » intelligentes  » dotées de sonar seront également placées derrière le line-up pour détecter toute activité suspecte.

   Un avenir incertain

Depuis le début de la saison, Mick Fanning, qui avait annoncé vouloir lever le pied en 2016, n’a participé qu’à trois des cinq épreuves du CT, deux en Australie et une aux Fidji. Une semi-retraite qui n’empêche par le champion de pointer au 16e rang mondial, de quoi lui assurer une requalification pour le tour 2017. 

Pourtant Mick Fanning reste évasif sur la suite qu’il compte donner à sa carrière  » J’ai fait l’effort de m’éloigner du CT. En ce qui concerne 2017, je ne peux pas encore dire si je serai de retour à plein temps ou pas. Je ne sais même pas ce que je ferai dans un mois.  Je profite juste de ma liberté, de pouvoir faire d’autres choses sans avoir de calendrier.  »
 

Rédaction web (Interview World Surf League)

La vidéo du retour à J Bay

infos coronavirus