vendredi 25 septembre 2020
A VOIR

|

Le coronavirus tue le médecin chinois qui avait sonné l’alarme

Publié le

Un des premiers médecins chinois à avoir sonné l'alarme en décembre quant aux dangers d'un nouveau coronavirus, ce qui lui avait valu des réprimandes des autorités, est mort de la maladie provoquée par ce virus tôt vendredi, a annoncé l'hôpital où il était soigné.

Publié le 06/02/2020 à 14:32 - Mise à jour le 06/02/2020 à 14:32
Lecture < 1 min.

Un des premiers médecins chinois à avoir sonné l'alarme en décembre quant aux dangers d'un nouveau coronavirus, ce qui lui avait valu des réprimandes des autorités, est mort de la maladie provoquée par ce virus tôt vendredi, a annoncé l'hôpital où il était soigné.

Li Wenliang, 34 ans, est mort à 02h58 à l’hôpital central de Wuhan, la ville qui est le berceau de l’épidémie, selon un message de l’établissement sur le réseau social chinois Weibo.

Ophtalmologue dans cette métropole, il avait observé des patients présentant des symptômes similaires à ceux du Sras, ce syndrome respiratoire qui avait pris des proportions épidémiques en 2002-2003.

Le 30 décembre, il avait adressé un message à des collègues en leur conseillant de se protéger avec masques et combinaisons et, un peu plus tard s’est, retrouvé montré du doigt par les autorités, accusé de propager des rumeurs avec sept autres personnes.

Li Wenliang avait raconté qu’on lui avait ordonné de signer une lettre reconnaissant qu’il avait fait « des commentaires erronés » et avait « fortement perturbé l’ordre social ».

La Cour suprême chinoise avait néanmoins par la suite considéré que les lanceurs d’alerte avait été traités de manière « inappropriée ».

Il avait été ensuite contaminé en soignant des malades et était salué comme un héros sur l’internet chinois.

Sa mort a provoqué des réactions de tristesse et de colère sur les réseaux sociaux chinois.

À ce jour, plus de 30 000 personnes ont été contaminées en Chine, dont plus de 630 personnes sont mortes, selon les chiffres officiels, malgré la mise en quarantaine de millions de personnes.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Thierry Delmas nommé directeur de cabinet au ministère de...

Thierry Delmas n'est plus directeur général de l'Éducation et des enseignements, mais il occupe désormais la fonction de directeur de cabinet au ministère de l'Éducation, de la modernisation de l'administration, en charge du numérique (MEA).

Le port du masque obligatoire attaqué en justice

Les deux nouveaux recours déposés mardi par Me Thibaud Millet, demandant l’annulation des arrêtés du conseil du ministres et du haut-commissariat qui...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV