samedi 20 juillet 2019
A VOIR

|

Le climat mondial en grave danger

Publié le

Publié le 07/10/2018 à 15:57 - Mise à jour le 07/10/2018 à 15:57
Lecture 2 minutes

Lors de la conférence mondiale sur le climat (COP21) qui s’est tenue en 2015, les États se sont engagés à limiter le réchauffement climatique global bien en dessous de 2 °C par rapport à la période préindustrielle (1850-1900) et à poursuivre leurs efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5 °C. La communauté scientifique internationale, par le biais du GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, a été mandatée pour évaluer la faisabilité de cet objectif de limitation du réchauffement global en dessous de 1,5 °C et en estimer les impacts associés. Ces travaux ont fait l’objet d’un rapport spécial, dont le résumé à l’intention des décideurs a été rendu public ce lundi en Corée du Sud. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que leur rapport, basé sur 6 000 études, est plus alarmant que jamais.
 
Dans le cas d’un réchauffement de 1,5 °C, qui devrait être atteint d’ici 2030 si on ne fait rien, il y aurait de lourdes conséquences sur le climat mondial. Les vagues de chaleur et les fortes précipitations seraient plus fréquentes dans de nombreuses régions du globe, les sécheresses plus fréquentes par endroit. Les calottes glaciaires groenlandaises et antarctiques seraient possiblement déstabilisées, avec une possible élévation massive du niveau de la mer de 30 à 70 cm d’ici 2100, pouvant avoir un impact important y compris en zone tropicale…
 
Si le réchauffement devait être encore plus prononcé pour atteindre par exemple 2°C, les conséquences sur les écosystèmes les plus fragiles, la montée des eaux et l’accès aux ressources en eau et en nourriture des habitants des régions insulaires et subtropicales seraient encore plus marquées. Le niveau des mers devrait augmenter de 10 cm de plus par rapport à un réchauffement de 1,5°C. Les cyclones seraient globalement moins fréquents mais beaucoup plus intenses au niveau des vents, précipitations et houles associées. Le corail tendrait à disparaître et les stocks de poisson diminueraient gravement.
 
Le monde doit engager des transformations “rapides” et “sans précédent”, s’il veut limiter le réchauffement à 1,5°C, préviennent les experts climat de l’Onu.
 

Rédaction Web

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Baby Shark version polynésienne

https://www.facebook.com/399255963871718/videos/408281769787870/ Une vidéo publiée jeudi sur Facebook fait le buzz. Des élèves musiciens de Pao pao à Moorea,...

Agression du 14 juillet : le témoignage de la...

La mâchoire fracturée, plusieurs points de suture et 30 jours d'ITT pour l'homme agressé par un ancien légionnaire le 14 juillet à Papeete. L'histoire avait fait le tour des réseaux sociaux, publiée par Steve Hamblin. Nous avons retrouvé la victime. Il raconte :

Te Aito 2019 : les 1055 compétiteurs s’affronteront...

Charley Maitere, membre du comité d’organisation de la Te Aito 2019, était invité en plateau afin de nous parler de la compétition à venir et des dispositifs mis en place autour de ces 2 jours de compétition.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X