Joe Biden rencontre fin mai 18 dirigeants du Pacifique en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Publié le

Au moment où Washington et Pékin rivalisent d'influence dans la région indopacifique, le président américain Joe Biden a annoncé qu'il rencontrera 18 dirigeants de pays du Pacifique Sud fin mai en Papouasie-Nouvelle-Guinée, détaille l'AFP.

Publié le 29/04/2023 à 9:49 - Mise à jour le 29/04/2023 à 9:49

Au moment où Washington et Pékin rivalisent d'influence dans la région indopacifique, le président américain Joe Biden a annoncé qu'il rencontrera 18 dirigeants de pays du Pacifique Sud fin mai en Papouasie-Nouvelle-Guinée, détaille l'AFP.

Considéré comme une zone relativement marginale d’un point de vue diplomatique après la Deuxième Guerre mondiale, le Pacifique Sud devient un terrain crucial pour la rivalité pour les grandes puissances, à commencer par la Chine et les Etats-Unis.

M. Biden prévoit des rencontres bilatérales avec ses hôtes et aura également « une rencontre avec les dirigeants des 18 dirigeants du Forum des îles du Pacifique », a déclaré le ministre des Affaires étrangères de Papouasie-Nouvelle-Guinée, Justin Tkatchenko, lors d’une conférence de presse à Port-Moresby.

M. Biden atterrira le 22 mai en Papouasie-Nouvelle-Guinée où il sera le premier président américain en exercice à se rendre depuis au moins un siècle.

– PUBLICITE –

Lire aussi – Géopolitique : l’Indopacifique nouveau centre du monde

L’envoyé spécial américain Joseph Yun a admis cette semaine que les Etats-Unis tentaient de se « rattraper » après des années de relative négligence durant lesquelles Pékin a accru son influence dans la région. « Regardons les choses en face: c’est une compétition stratégique entre la Chine et nous« , a-t-il reconnu.

La Chine a récemment signé un pacte de sécurité secret avec les îles Salomon qui pourrait permettre le déploiement ou l’installation de soldats chinois dans le pays.

En mars 2023, une société publique chinoise a remporté un contrat pour développer le port international de la capitale Honiara, une victoire majeure dans la quête de Pékin en vue d’une emprise stratégique dans le Pacifique Sud. Cette région pourrait s’avérer essentielle en cas de conflit militaire lié à Taïwan.

Le déplacement de M. Biden pourrait également permettre de finaliser l’accord de coopération en matière de défense entre les Etats-Unis et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il vise à multiplier les entraînements conjoints et accroître le développement d’infrastructures de sécurité dans l’Etat océanien.

Washington y travaille notamment à la mise en place d’une installation navale à Lombrum, sur l’île de Manus (Nord-Est). 

Le chantier a débuté mi-2020, selon le ministère australien de la Défense, qui participe également au projet. Quatre patrouilleurs de classe Guardian doivent à terme y être stationnés.

Dernières news