mercredi 5 mai 2021
A VOIR

|

Grenelle des violences conjugales : vers de nouvelles mesures concernant les Outre-mer

Publié le

Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a fait un point d’étape ce mercredi à Paris du Grenelle des violences conjugales qui doit avoir lieu d’ici au 25 novembre, avec de nouvelles mesures notamment concernant l’Outre-mer.

Publié le 18/09/2019 à 12:14 - Mise à jour le 18/09/2019 à 13:10
Lecture < 1 min.

Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a fait un point d’étape ce mercredi à Paris du Grenelle des violences conjugales qui doit avoir lieu d’ici au 25 novembre, avec de nouvelles mesures notamment concernant l’Outre-mer.

Un groupe de travail spécifique se tiendra à Paris le 25 novembre prochain puis dans un des territoires d’Outre-mer a annoncé Marlène Schiappa sans préciser lequel. Parmi les nouvelles mesures qui pourraient en ressortir : la continuité 24 heures sur 24 et 7 jours du 7 du numéro gratuit 3919 pour permettre à tous les territoires de pouvoir l’appeler en cas de nécessité.

Lire aussi > Violences conjugales : un Grenelle spécifique pour les Outre-mer

« On attache une préoccupation vraiment particulière aux territoires d’Outre-mer parce que les violences conjugales et les féminicides sont en proportion incroyable. Premièrement, il y a un groupe de travail thématique avec des experts sur ce sujet, et deuxièmement, au ministère des Outre-mer à Paris, nous allons réunir l’ensemble des élus, des parlementaires, des représentants des services publics et des associations sur l’Outre-mer, et troisièmement, nous organisons un Grenelle Outre-mer qui va se passer dans un territoire d’Outre-mer avec Annick Girardin, pour, sur place, venir mobiliser l’ensemble des services et aussi de la société civile pour dire stop aux violences » a expliqué la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Depuis le lancement à Matignon du Grenelle contre la violence conjugale, le 3 septembre, deux féminicides ont été recensés en métropole contre un tous les 2-3 jours habituellement.

infos coronavirus