dimanche 24 octobre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : les Fidji veulent rouvrir leurs frontières aux touristes

Publié le

Les Fidji, toujours en proie à une épidémie de Covid-19, souhaitent accueillir à nouveau des touristes à partir de novembre, dans l'espoir de relancer une économie dévastée par la pandémie.

Publié le 20/09/2021 à 9:54 - Mise à jour le 20/09/2021 à 9:54
Lecture 2 minutes

Les Fidji, toujours en proie à une épidémie de Covid-19, souhaitent accueillir à nouveau des touristes à partir de novembre, dans l'espoir de relancer une économie dévastée par la pandémie.

“L’objectif est que notre pays et notre économie sortent de la pandémie”, a déclaré le Premier ministre Frank Bainimarama dans un communiqué, la semaine dernière.   

Lorsque 80% de la population éligible aura été vaccinée, les touristes en provenance de pays figurant sur une “liste verte” pourront séjourner sur l’archipel sans avoir à effectuer de quarantaine. Jusqu’à présent, 66% des habitants ont reçu deux doses de vaccin et M. Bainimarama estime que cet objectif sera atteint d’ici le 1er novembre.

Les pays figurant sur cette liste sont l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, le Canada, la Corée du Sud, Singapour et certaines régions des États-Unis.

Les visiteurs devront être entièrement vaccinés et présenter un test négatif avant le départ.

Une fois aux Fidji, il devront séjourner dans des régions où toutes les personnes avec lesquelles ils seront en contact auront reçu deux doses.

L’archipel est fortement dépendant du tourisme, qui représente 40% de son économie. Ce secteur est donc essentiel pour limiter une paupérisation croissante de la population. 

Le principal parti d’opposition, le parti libéral social-démocrate (Sodelpa), a critiqué ce projet. “Nous devons avoir les bonnes priorités – la santé avant l’économie”, a déclaré le responsable du Sodelpa, Bill Gavoka, à Radio Nouvelle-Zélande. “Je ne crois pas que les Fidji soient prêtes” à rouvrir leurs frontières, a-t-il ajouté.

De son côté, l’ex-ministre de la Santé, Neil Sharma, a souligné qu’un taux de vaccination élevé n’empêchera pas la propagation du virus. 

Avant avril, les Fidji n’avaient recensé aucun cas de transmission locale du virus. Mais une faille dans le dispositif de quarantaine a permis au très contagieux variant Delta de se propager comme une traînée de poudre dans la population.

L’archipel a enregistré jusqu’à 1.200 cas par jour à la mi-juin, pour une population d’environ 900.000 habitants.

Dimanche, il a recensé seulement 79 nouvelles contaminations.

La majorité des touristes fidjiens viennent d’Australie et de Nouvelle-Zélande. A leur retour, ils seront soumis à deux semaines de quarantaine à leurs frais. 

Rédigé par

infos coronavirus