lundi 29 novembre 2021
A VOIR

|

La brigade cynophile de la DSP réactivée

Publié le

Après plus de 2 ans d’attente la DSP dispose enfin d’une nouvelle brigade cynophile. La disparition tragique de l’ancien maître-chien puis de son compagnon Gipsy avait lourdement handicapé les moyens d’interventions de la Police Nationale.

Publié le 26/06/2021 à 15:34 - Mise à jour le 26/06/2021 à 15:34
Lecture < 1 min.

Après plus de 2 ans d’attente la DSP dispose enfin d’une nouvelle brigade cynophile. La disparition tragique de l’ancien maître-chien puis de son compagnon Gipsy avait lourdement handicapé les moyens d’interventions de la Police Nationale.

Même à travers une porte, Power peut détecter du cannabis caché dans un sac à dos. Âgé de 2 ans et demi, le nouveau chien anti stupéfiant de la Direction de la sécurité publique peut détecter toutes les drogues et même les billets de banque.

Le nouveau maitre-chien, le brigadier Kimbembe a suivi 3 mois de formation à Cannes Ecluses, en métropole, où il a fait la rencontre de Power: ” C’est rapide, on lui fait sentir certaines choses et il mémorise en moins d’une minute. Il faut savoir qu’il a une capacité de mémorisation de 45 produits. Dans l’état actuel des choses, il est déjà à 25 produits. Mais ça peut continuer, il a encore de la marge.”

Le recrutement et la formation d’un nouveau chien anti-stupéfiant et de son conducteur a été très difficile pour la DSP sur le plan administratif et financier. Il a fallu deux ans de négociations avec la centrale à Paris et l’intervention du Haut-commissaire. “Il n’y a pas seulement la formation du conducteur du chien, il y a aussi le voyage à payer et tout ce qui est médecin pour le chien donc c’est un investissement lourd. Mais on n’a pas le choix si on veut lutter efficacement contre toute forme de produits stupéfiants” précise le Directeur de la sécurité publique, Mario Banner.

Le brigadier Kimbembe et Power ont déjà effectué des opérations de routine avec plusieurs prises de produits stupéfiants. Ces missions devraient s’accentuer notamment lors de partenariats avec le service des douanes et la gendarmerie.

infos coronavirus