mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

Six cartons rouges et 11 jaunes au cours d’un même match à Auckland

Publié le

Publié le 11/04/2016 à 8:24 - Mise à jour le 11/04/2016 à 8:24
Lecture 2 minutes

La champions league OFC 2016 fait décidément parler d’elle dans le monde entier. Après le but contre son camp du goal de l’AS Tefana en fin de semaine dernière dans une rencontre contre Nadi FA, c’est de nouveau un match des fidjiens qui fait parler…
Le club affrontait lundi les Samoans du Kiwi FC.

A l’issue de neuf minutes de temps additionnel, le club fidjien du Nadi FA l’a emporté 4-3 contre les Samoans du Kiwi FC, grâce à un quadruplé de son buteur Anish Khem.
 
L’exploit de l’attaquant des Verts aura néanmoins été éclipsé par celui de celui de l’homme en noir, qui a dégainé ses premiers rouges à la 44e pour renvoyer au vestiaire un joueur de chaque équipe après une altercation, selon la feuille de match publiée par la Confédération du football d’Océanie.
 
Le Kiwi FC menait alors 3-1. 
Il pouvait légitimement croire en sa victoire quand, à neuf minutes de la fin du temps réglementaire, cette rencontre du groupe C a vraiment basculé.
 
N’ayant pas apprécié le jeu rugueux du Samoan Lionel Taylor contre son capitaine, le gardien du Nadi Vereti Dickson est allé se faire justice lui-même, provoquant un début une échauffourée qui s’est soldée par son expulsion et celle de Taylor à la 81e.
 
Anish Khem est parvenu à réduire le score à la 87e, peu avant que Lawrie Letutusa, entré en jeu une demi-heure plus tôt pour le Kiwi FC, n’écope d’un second avertissement pour un tacle appuyé côté gauche.
 
Khem est parvenu à conclure le scénario d’une invraisemblable remontée en égalisant après six minutes de temps additionnel puis en offrant la victoire à son équipe à la 98e.
 
Entre ces deux derniers buts, le joueur du Nadi FA Napalioni Qasevakatini avait eu le temps de recevoir lui aussi un second jaune, le 11e distribué depuis le coup d’envoi par George Time.
« Le manque de discipline de certains nous a pénalisés », a convenu en dépit de la victoire l’entraîneur du Nadi Kamal Swamy.
 
Six cartons rouges en une seule rencontre est rarissime. Mais le record est vraisemblablement six fois plus élevé puisque l’arbitre d’un match argentin de division inférieure avait selon de nombreux médias en 2011 expulsé 36 joueurs -tous les titulaires et tous les remplaçants- après une bagarre générale.

Rédaction Web avec AFP

infos coronavirus