jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Steeve Teihotaata, en route vers une nouvelle victoire ?

Publié le

Publié le 20/08/2018 à 13:47 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:52
Lecture 2 minutes

Après le Te Aito, Steeve Teihotaata deviendra-t-il le nouveau Super Aito ? Depuis sa victoire lors de la première course en juillet dernier, le rameur se prépare pour affronter les 100 meilleurs rameurs de la planète samedi prochain.

>>> Lire aussi : Steeve Teihotaata : ‘’Il fallait revenir au haut-niveau’’

Le départ de la course sera donné à la plage de Temae, à Moorea. Les sportifs devront ramer sur une distance de 34 kilomètres pour remonter jusqu’à la Pointe Vénus, à Mahina. Le défi est de taille mais Steeve Teihotaata n’a pas peur. Le rameur confie : « J’ai hâte d’y être, hâte de me battre sur l’eau… Il y a beaucoup de remontée donc on essaie d’adapter nos entraînements. Mais on ne se prend pas trop la tête, on fait ce qu’on aime. »

> Un défi entre amis 

Le secret du champion réside dans cette philosophie : prendre du plaisir avant tout. Un sourire aux lèvres intarissable, le rameur prend avant tout cette compétition pour un défi, à relever entre amis. 

Steeve sait qu’il peut compter sur Kevin ou encore Hititua et Revy Tong-Sing pour lui tenir la dragée haute. Sans oublier son grand copain et frère d’armes, Rete Ebb qui avait gagné le super l’an dernier. « Il faut un peu sortir de sa zone de confort mais toujours ajouté d’amusement. Le Super aito, c’est quand même la course la plus importante dans la vie d’un rameur ! »

 

Rédaction web avec Davidson Bennett 

Une course en direct sur TNTV

Le départ de la course sera donné à 9 heures ce samedi. Elle sera diffusée en direct sur Tahiti Nui Télévision télé et web.

Le reportage de Jeeanne Tinorua-Tehuritaua

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les employés du Paul Gauguin font le buzz en...

Durant cette période singulière, les équipes des croisières Paul Gauguin gardent leur joie de vivre ! 😃 C'est à l'...Publiée par Paul Gauguin...

Air Tahiti : pas d’indemnisation pour ses lignes déficitaires

Le tribunal administratif a tranché : les 2 requêtes d'Air Tahiti qui demandait à être indemnisée pour compenser le coût des dessertes minimales pour les lignes déficitaires dites de désenclavement, en 2014 et 2015, ainsi que 2018 et 2019, ont été rejetées.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV