dimanche 14 août 2022
A VOIR

|

Qatar 2022 : tirage favorable pour les Toa Aito

Publié le

C’est désormais officiel : le 14 mars prochain, les Toa Aito donneront au Qatar le coup d’envoi du tournoi qualificatif OFC à la prochaine Coupe du Monde. Pour cette première étape de cette belle et longue aventure internationale, les hommes de Samuel Garcia auront pour obligation de sortir indemnes des phases de poules.

Publié le 12/12/2021 à 16:05 - Mise à jour le 11/03/2022 à 10:13
Lecture 2 minutes

C’est désormais officiel : le 14 mars prochain, les Toa Aito donneront au Qatar le coup d’envoi du tournoi qualificatif OFC à la prochaine Coupe du Monde. Pour cette première étape de cette belle et longue aventure internationale, les hommes de Samuel Garcia auront pour obligation de sortir indemnes des phases de poules.

Opposés dans un premier temps aux iles Salomon, puis au Vanuatu et enfin au vainqueur du match entre les iles Cook et Tonga, la sélection tahitienne évite deux grands noms de la zone Océanie, à savoir : la Nouvelle-Calédonie et le favori à la victoire finale, la Nouvelle Zélande.

Pour l’entraîneur des Toa Aito Samuel Garcia, tout est une question de préparation : “On parle des iles Salomon comme les Brésiliens du Pacifique Sud. Mais avec le retour d’expérience, on est partis en tournée au Vanuatu, on a perdu 2-1 contre le Vanuatu et on a battu les iles Salomon aux Jeux du Pacifique. Donc ce sera dans la préparation, ce qu’ils vont mettre dedans, ce qu’ils ont comme groupe. Je n’oublie pas aussi les îles Cook ou Tonga parce que tu sais, sur un tournoi, tu peux arriver, faire un faux pas. Ce sera l’équipe qui va le mieux se préparer et qui aura le meilleur état d’esprit. En tout cas il ne faut pas partir en se disant que la Nouvelle Zélande, Fidji et Papouasie Nouvelle-Guinée sont dans le poule de la mort et que pour nous ça va être facile, parce que c’est faire fausse route. À nous d’avoir l’état d’esprit, à moi de faire les bonnes associations de joueurs. Et si on arrive à faire le lien entre tout ça, on a notre mot à dire dans le groupe.”

De son côté, le président de la Fédération tahitienne de football Thierry Ariiotima se dit “très conscients qu’il faut des sacrifices pour y arriver. On ne peut pas gagner un tournoi sans faire de sacrifices. Et je souhaite vraiment que les joueurs, le staff et même la direction de la Fédération tahitienne de football, travaillent tous dans le même sens pour qu’au mois de mars l’année prochaine on ait de bons résultats et on sera contents d’être qualifiés pour la Coupe du Monde 2022.”

Pour parvenir à leurs fins, les 22 Aito sélectionnés partiront un mois plus tôt en direction de l’Hexagone. Au programme : 4 semaines de perfectionnement dans les plus belles infrastructures du football français. Une étape incontournable de leur préparation.

Programmé durant la trêve estivale, le prochain rassemblement des Toa Aito s’annonce d’ores et déjà riche en enseignements. Reste maintenant à connaitre le nom des 22 acteurs qui participeront à cette aventure autant humaine que sportive…

infos coronavirus