vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Championnat d’Europe UBO : le hongrois « ne voulait pas combattre » contre Temoo

Publié le

Publié le 30/11/2014 à 9:26 - Mise à jour le 29/06/2019 à 22:54
Lecture < 1 min.

Vendredi soir à la salle Atamai, les spectateurs s’attendaient à un combat mémorable entre le champion hongrois Petrani Zoltan et le Polynésien Temoo Tamaititahio. Mais ils n’ont rien vu. Prétextant la chaleur et un ring non conforme, le hongrois ne s’est pas présenté. C’est donc à notre aito que la ceinture de champion d’Europe UBO (Universal Boxing organization) a été remise.

Samedi sur le plateau de Tahiti Nui Télévision, Rodrigue Ah-Min, promoteur de combats boxe professionnelle déclarait que l’affaire sera présentée à la justice. Pour beaucoup c’est une attitude « indigne d’un champion » qui a à son palmarès plus de 70 victoires, « inacceptable », une « insulte » autant aux professionnels qu’au public venu en masse pour assister au combat. 

Pour Rodrigue Ah-Min, Petrani Zoltan « ne voulait pas combattre » contre Temoo. « Ce n’était pas à lui de décider si le ring était conforme ou pas. » C’était au commissaire de l’UBO, Reginald Leca d’en décider. « Et il a déclaré que le ring était conforme », a-t-il dit sur notre plateau. Le hongrois se serait donc trouvé une excuse donc pour les organisateurs. Une commission de l’UBO doit à présent confirmer le titre de champion d’Europe de Temoo Tamaititahio. Mais pas d’inquiétude, l’attitude du hongrois n’est pas « légale ». « Il a signé des documents » selon Rodrigue Ah-Min. Il devrait donc être officiellement disqualifié.
Une fois son titre confirmé, le Polynésien pourra participer au championnat du monde qui devrait avoir lieu à Tahiti en mai prochain.

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu