A VOIR

|

Au lycée St Joseph d’Outumaoro, la pirogue à voile au programme des cours d’EPS

Publié le

Au lycée St Joseph d’Outumaoro, les élèves peuvent embarquer sur les pirogues Holopuni dans le cadre de leur cours d’éducation physique et sportive. L’établissement intègre la culture polynésienne dans son programme scolaire.

Publié le 09/10/2022 à 13:47 - Mise à jour le 12/10/2022 à 11:01
Lecture 2 minutes

Au lycée St Joseph d’Outumaoro, les élèves peuvent embarquer sur les pirogues Holopuni dans le cadre de leur cours d’éducation physique et sportive. L’établissement intègre la culture polynésienne dans son programme scolaire.


Mêler la culture polynésienne et la pratique sportive dans un cadre éducatif : c’est l’objectif du lycée St Joseph d’Outumaoro. Les lycéens y pratiquent la pirogue à voile dans leurs cours d’EPS. Parmi les jeunes qui embarquent, nous avons suivi deux classes de seconde et de 1ere, qui apprennent les rudiments de navigation. Pendant tout le trimestre, la navigation traditionnelle est au cœur du programme des cours d’EPS.

Certains y trouvent leur compte et se sentent dans leur élément, comme Herevai : “Nous sommes toujours très heureux de venir ici pour pratiquer ce sport, parce que ça nous fait découvrir notre culture à travers l’école”. C’est là tout l’enjeu de la politique éducative de l’établissement.

En plus des techniques de navigation, d’autres paramètres sont à prendre en compte. Le sens de l’observation est forcément scruté par les professeurs, qui leur apprennent à voguer entre les bateaux et éviter les patates de corail.

“C’est totalement nouveau pour eux et c’est différent du va’a“, précise Teiva Veronique, moniteur de pirogue à voile. Les deux langues sont sollicités dans l’apprentissage : “Il y a beaucoup de notions en français-tahitien à acquérir, et surtout c’est l’appréhension du nouveau support. Mettre la voile, les sensations de glisses, c’est différent”.

Teiva Veronique, moniteur de voile (Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Les équipages apprennent à se coordonner pour prendre le bon cap, et suivre le sens du vent. À bord, chacun s’initie à tour de rôle, selon sa position dans la pirogue, comme l’explique Teheituanui, dans un rôle de raatira i’e : “C’est moi qui m’occupe de gérer la voile, je fais attention à ce qu’elle ne soit pas trop tendue ou détendue, à ce qu’elle prenne bien le vent. Il faut qu’elle aie une belle courbe et qu’elle prenne bien le peu de vent qu’il y a”.

Moniteurs et professeurs observent la progression à chaque sortie sur l’eau. Les élèves sont évalués sur le choix des caps, la maîtrise des techniques selon différents parcours. L’esprit d’équipe permet aussi de récolter des points, comme l’explique le professeur d’EPS Xavier Bidart : “D’habitude il y a un peu plus de vent, donc il faut qu’ils apprennent à gérer leurs émotions ensemble, à respecter l’environnement, et à prendre des décisions et les assumer”.

Dans cet apprentissage de la culture polynésienne par le sport, les élèves approfondiront d’autres connaissances au prochain trimestre. Ce ne sera plus sur l’eau, mais sur terre, avec des randonnées.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)