vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Vidéo – Teahupo’o : le rahui prolongé jusqu’en 2020

Publié le

Publié le 31/01/2018 à 8:52 - Mise à jour le 31/01/2018 à 8:52
Lecture 1 min.

C’est une pratique ancestrale. Pratiqué avant l’arrivée des Européens, le rahui est une interdiction temporaire de pêcher pour préserver les ressources maritimes.

En juillet 2014, la commune de Teahupo’o ont réitéré cette pratique. La pêche, la baignade et la navigation ont été interdits sur une zone de 7600 kilomètres carré, entre le spot de la vague de Teahupo’o et le fenua aihere.

Objectif : permettre à la population de poissons d’augmenter.

Gérard Parker, maire délégué de Teahupo’o, explique :

« Les œufs sont largués dans cette zone. Les géniteurs viennent pour y larguer leurs œufs et après, ils partent au large, pour la fécondation. »

En 2014, l’annonce de ce dispositif n’a pas tout de suite convaincu. Dans cette commune où 80 % de la population est sans emploi, la pêche est primordiale.

Les pêcheurs ont pris peur. L’un d’entre eux se souvient :

« Je vis de la pêche alors je me suis dit que je n’allais plus avoir de poissons. »

Quatre ans plus tard, le discours a changé. Les habitants sont satisfaits du rahui et sont impressionnés de ses bienfaits.
Les contestataires sont même devenus les gardiens du rahui. Le dispositif vient d’être prolongé jusqu’en 2020.
 

Rédaction web avec Tamara Sentis et Davidson Bennett 

Le reportage de Tamara Sentis et Davidson Bennett

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mai