fbpx
vendredi 6 décembre 2019
A VOIR

|

Vidéo – Nouvelle cotisation patronale de 0,75% dès 2019 : la CPME réagit

Publié le

Publié le 26/09/2018 à 10:12 - Mise à jour le 26/09/2018 à 10:12
Lecture < 1 min.

Dans le compte-rendu du conseil des ministres publié mercredi 26 septembre, était annoncé qu’une cotisation exceptionnelle de 0,75% pour contribuer à l’équilibre de l’assurance maladie allait être mise en place dès le 1er janvier 2019.

>>> Lire aussi : Une nouvelle cotisation sociale du régime des salariés en vigueur dès le 1er janvier 2019

Le déficit cumulé de la branche maladie pour 2017 est passé de -16,991 milliards Fcfp à -13,957 milliards Fcfp, dont -9, 269 milliards Fcfp à la charge du Pays (FADES), avec un déficit non pris en charge de 4,688 milliards Fcfp.  En décembre 2017, avait donc été proposée au conseil d’administration de la CPS, par les employeurs, le souhait de créer une cotisation sociale supplémentaire temporaire de 0,75% à la charge des seuls employeurs « visant à l’apurement du déficit cumulé hors FADES, constaté au 31 décembre 2017 de ladite branche », soit les 4,688 milliards de Fcfp.

> La CPME appelle à la clarification

Suite à l’annonce de cette nouvelle cotisation, la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) de Polynésie a tenu à réagir dans un communiqué : “Cette proposition des employeurs n’a été validée qu’à la condition que cette contribution de 0,75 % n’augmente pas une nouvelle fois les prélèvements des entreprises. C’est donc de ce postulat qu’il a été proposé en compensation de ce prélèvement de 0,75 % de baisser la contribution des prestations familiales de 0,75%, des 4,04% existants de la part patronale. La CPME s’assurera rapidement auprès des autorités compétentes que cette condition soit bien respectée dès l’application de ce prélèvement exceptionnel”

“Il faut aujourd’hui rassurer l’ensemble des chefs d’entreprises : il n’y a pas une augmentation des cotisations. Tout cela devrait s’équilibrer”, déclare Christophe Plée au micro de Tahiti Nui Télévision. 
 

Rédaction web 

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Comment lutter contre le trafic de drogue en Polynésie

L’auteur de la course-poursuite du 28 novembre dernier est passé en comparution immédiate lundi 2 décembre au tribunal. Il encourt plusieurs années de prison après avoir forcé un barrage de police et blessé des agents de la DSP. Un fait rare au fenua que nous évoquons avec notre invité, le Directeur de la Sécurité Publique, Mario Banner.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X