fbpx
jeudi 20 février 2020
A VOIR

|

Vidéo : Miss Tahiti rencontre les malades du service oncologie de Taaone

Publié le

Publié le 31/07/2017 à 13:59 - Mise à jour le 31/07/2017 à 13:59
Lecture 2 minutes

Turouru Temorere est une miss qui prend le temps. Ce matin, elle a rencontré les employés et les malades du service oncologie à l’hôpital du Taaone. C’est le seul centre de radiothérapie de toute la Polynésie. Le défi est de taille pour l’équipe médicale qui soigne 500 malades par an grâce à la radiothérapie, un outil à la pointe du progrès, arrivée tout juste en 2016.

La Miss Tahiti a tenu à encourager tous les malades. Sa visite a égaillé leur journée et leur a donné du baume au cœur. 

«Je suis très heureuse de voir la Miss. Elle est venue pour soutenir les malades. Elle est courageuse de venir ici. Je la remercie beaucoup», explique une patiente qui suit un lourd traitement quotidiennement dans le service depuis plusieurs mois.

« Ça permet de voir que les personnes s’inquiètent et se soucient de la prise en charge des cancéreux en Polynésie. C’est la seule Miss Tahiti à venir ici ! », ajoute un malade.

Turouru Temorere était très émue durant toute la visite. Elle s’est remémoré la présence de son grand-père dans ce service, décédé d’un cancer il y a un an. 

« Je suis venue ici pour remercier les membres du service oncologie car mon grand-père venait suivre ses séances de radiothérapie puisqu’il avait le cancer et il est mort l’année dernière », avoue-t-elle les larmes aux yeux.

Malgré une prise en charge qui ne cesse de s’améliorer, une vingtaine de patients doivent toujours être évasanés en France pour se faire soigner. Pour y remédier, l’État a débloqué 227 millions de francs pour le service oncologie en 2017.

Rédaction web

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X