lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Vidéo : Miss Tahiti rencontre les malades du service oncologie de Taaone

Publié le

Publié le 31/07/2017 à 13:59 - Mise à jour le 31/07/2017 à 13:59
Lecture 2 minutes

Turouru Temorere est une miss qui prend le temps. Ce matin, elle a rencontré les employés et les malades du service oncologie à l’hôpital du Taaone. C’est le seul centre de radiothérapie de toute la Polynésie. Le défi est de taille pour l’équipe médicale qui soigne 500 malades par an grâce à la radiothérapie, un outil à la pointe du progrès, arrivée tout juste en 2016.

La Miss Tahiti a tenu à encourager tous les malades. Sa visite a égaillé leur journée et leur a donné du baume au cœur. 

«Je suis très heureuse de voir la Miss. Elle est venue pour soutenir les malades. Elle est courageuse de venir ici. Je la remercie beaucoup», explique une patiente qui suit un lourd traitement quotidiennement dans le service depuis plusieurs mois.

« Ça permet de voir que les personnes s’inquiètent et se soucient de la prise en charge des cancéreux en Polynésie. C’est la seule Miss Tahiti à venir ici ! », ajoute un malade.

Turouru Temorere était très émue durant toute la visite. Elle s’est remémoré la présence de son grand-père dans ce service, décédé d’un cancer il y a un an. 

« Je suis venue ici pour remercier les membres du service oncologie car mon grand-père venait suivre ses séances de radiothérapie puisqu’il avait le cancer et il est mort l’année dernière », avoue-t-elle les larmes aux yeux.

Malgré une prise en charge qui ne cesse de s’améliorer, une vingtaine de patients doivent toujours être évasanés en France pour se faire soigner. Pour y remédier, l’État a débloqué 227 millions de francs pour le service oncologie en 2017.

Rédaction web

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.