samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Une stratégie de l’habitat en Polynésie pour 2020-2030

Publié le

Le haut-commissaire Dominique Sorain et le président du Pays Édouard Fritch ont participé vendredi matin au séminaire de lancement de la démarche partenariale d’élaboration de la stratégie de l’habitat de la Polynésie française pour la période 2020-2030.

Publié le 11/10/2019 à 16:44 - Mise à jour le 12/10/2019 à 10:45
Lecture 2 minutes

Le haut-commissaire Dominique Sorain et le président du Pays Édouard Fritch ont participé vendredi matin au séminaire de lancement de la démarche partenariale d’élaboration de la stratégie de l’habitat de la Polynésie française pour la période 2020-2030.

Ce séminaire vise à présenter les enjeux, les objectifs, les acteurs et le calendrier prévisionnel de la démarche par thématiques et territoires. Une table ronde et des séquences d’échange ont également contribué à définir les premiers contours de la feuille de route polynésienne de l’habitat pour les 10 ans à venir.

Cet événement intervient alors que la question de l’habitat et du logement est suivie attentivement par l’État dans l’ensemble des territoires ultramarins et s’inscrit parmi les mesures phares du Livre Bleu outre-mer, qui intègrent l’élaboration d’un « Plan Logement Outre-mer (PLOM) 2019-2022 ».

La Polynésie française a pris part dans l’élaboration de ce plan car elle rencontre des problématiques similaires à celles des autres territoires ultramarins en matière d’habitat social, de rénovation urbaine et de disponibilité du foncier, notamment dans les 76 quartiers prioritaires de la politique de la ville concernant 72 000 habitants de l’agglomération de Papeete.

L’ensemble de ces facteurs conduisent le gouvernement polynésien à engager une stratégie globale de l’habitat sur 10 ans, avec le soutien de l’État et en lien avec les communes. Il s’agit notamment d’établir un état des lieux, de mettre en place un programme pour le développement de zones nouvelles d’habitat afin de renforcer l’offre de logements surtout dans les secteurs qui connaissent une tension sur le marché de l’immobilier. Il s’agit de proposer des solutions pour libérer et aménager du foncier, de consolider les opérateurs de logement ou encore d’accompagner les ménages les plus modestes vers l’accession à la propriété. Cette stratégie visera à l’amélioration des conditions d’habitat par la planification de construction de programme neuf pour proposer un habitat digne pour des catégories ciblées comprenant les plus démunis.

Le Haut-commissaire et le Président de la Polynésie française se sont félicités du lancement de ces travaux en vue de lutter contre l’inacceptable et d’élaborer une offre de logement accessible pour les foyers les plus modestes. A l’horizon 2030, il s’agit de trouver des solutions garantes de la solidarité de tous les acteurs politiques du Pays, car l’habitat et le logement sont vecteurs d’activités économiques, d’emplois, de recettes fiscales et de développement durable.

Ils ont rappelé que la problématique de l’habitat et du logement social constitue l’un des grands volets du Schéma d’Aménagement Général de la Polynésie française (SAGE), actuellement présenté au public et visant à donner au Pays une feuille de route en matière de déplacements, d’économie verte et bleue, d’accès aux nouvelles technologies et de développement durable.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Femme mordue par un requin : le shark feeding...

L'attaque de requin qui se serait produite la semaine dernière au lieu-dit de la "Vallée Blanche" aurait pu passer inaperçu si la victime n’avait porté plainte. D’autant que l’accident se serait produit lors d’une session de shark feeding, une pratique absolument interdite au fenua.

Street shop : les peines allégées en appel

L'année dernière, les 3 prévenus avaient été relaxés pour l’offre et la détention de graines, la réglementation à l'époque des faits ne...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV