lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Une production de 10 000 tonnes de coprah attendue pour 2018

Publié le

Publié le 07/11/2017 à 8:28 - Mise à jour le 07/11/2017 à 8:28
Lecture < 1 min.

La culture du coprah constitue une source de revenu importante pour les populations des archipels éloignés, en particulier aux Tuamotu-Gambier. Cet établissement public a pour but de soutenir les prix du coprah, afin notamment d’assurer des revenus stables aux coprahculteurs. 
 
Cette réunion du conseil d’administration a été l’occasion d’approuver le budget modifié de l’établissement qui s’établit en recettes et en dépenses à 1,5 milliards Fcfp pour 2017.
 
Actuellement, le prix producteur s’établit à 140 Fcfp/kg pour le coprah de première qualité, et à 55 Fcfp et 65 Fcfp/kg pour le coprah de seconde qualité en provenance des autres îles et des îles Marquises respectivement. A titre prévisionnel, une production de 10 000 tonnes est attendue pour 2018.
 
La CSPC a fixé comme principaux objectifs, pour 2018, l’optimisation de la production, mais également l’évolution de la filière coprah et la diversification des usages des produits du cocotier dont les études sont en cours à la Direction de l’agriculture.
 

Rédaction web avec communiqué

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...